sept
27
2011
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Les classiques de la blogosphère #1 : le gâteau invisible aux courgettes

gâteau invisible aux courgettesJe ne vais pour faire la liste des liens pour prouver que c’est un classique de la blogosphère, je vais m’en tenir à la recette originelle d’Eryn. Ca faisait donc un moment que je voyais passer et repasser ce fameux gâteau invisible aux courgettes, avec de bien jolies photos de coupe. Les dernières courgettes récupérées chez mes parents ont été une nouvelle occasion d’y penser et d’enfin concrétiser  cette envie…

J’ai suivi la recette de base, en ajoutant de l’ail, du fromage et de l’origan, craignant que ce ne soit un peu fade, et bien c’était quand même un peu fade, dommage. D’où la photo de ce post, où le gâteau froid est accompagné de chorizo et de poivron : joli et bon, mais pas facile à manger.

sept
8
2011
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Les leçons de l’été (summer of love)

* les pains ont été faits et refaits durant l’été, je les adore. (dans le même genre, il y a eu aussi les mini-focaccia de Paprikas !)

** l’article de Beau à la louche qui m’a décidée et je ne regrette pas ! ( Ca prend du temps mais c’est très facile et plein de beurre )

*** je teste des recettes différentes et j’ai bien aimé celle de Trucs de Food, la pâte est très facile à travailler.

**** j’ai fait une farce au ton et aux anchois très fameuse mais j’ai drôlement envie de tester celle publiée par Papilles et Pupilles.

août
19
2011
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Le ti-punch et la fondue : mode d’emploi

ti punch parfait La Haute-Savoie m’aura décidément changé la vie : entre apprendre à faire un ti punch parfait et découvrir les plaisirs de la fondue estivale,  je ne suis plus la même depuis mon retour (je suis bouffie en fait).

Pour faire un ti-punch parfait selon moi et d’après la recette d’Aurélien qui la tient de son pote qui a passé un an à Marie-Galante (moi je ne m’amuse pas à vérifier l’authenticité de la recette, du moment que c’est bon…) :

août
18
2011
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Madame Dansmacuizine et la Haute-Savoie

Apéro : Crépy et Lac LémanComme je vous le disais hier, je reviens de quelques jours en Haute-Savoie pour visiter ma MADM* qui est une toute jeune maman (et une personne extraordinaire aussi) et bien sûr, le fils en question et le papa du fils. Une virée en famille, avec le petit chose très fatigant et son grand frère à locks : la grand a adoré l’avion et le petit a réussi l’exploit de s’endormir cinq secondes avant que l’avion ne colle ses roues sur le tarmac. Il faudra ensuite préciser que ce même petit chose a vomi le double de son poids dans la voiture de location, sur la route de retour vers l’aéroport. Je crois bien que c’est ce que les joueurs de poker appellent un bad beat… (Je pourrais aussi vous raconter le bad beat de la carte d’identité égarée la veille du départ finalement retrouvée dans le scanner. Qui avait perdu la carte ? Heu… Moi… Et qui a retrouvé la carte ? Heu… Mon partenaire de vie… Le pire c’est qu’il n’a fait aucune remarque mais je pense qu’il a désormais un ascendant psychologique précieux sur ma pomme… Normal…)

juin
26
2011
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Dans la marmite de Cathy…

tarte briochée aux abricots J’ai trouvé des trucs drôlement chouettes ! Par exemple une fameuse recette à l’abricot qu’elle avait si bien défendue dans son best-of 2010 que je savais que je la ferais avec les premiers abricots croisés au marché ! (c’est chouette les best-of, j’aime bien lire que certaines recettes ont été faites et refaites…)Cette tarte n’a pas déçue mes espérances, ni celles des autres goûteurs. Et en plus, elle est très très jolie…

mar
9
2011
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Cuisine de l’est (merci Beau à la louche!)

Aujourd’hui pas de recette mais un clin d’oeil à la cuisine germano-alsacienne (comment ça, ça fait moins rêver que la Calédonie ? Pfff, il faut sortir un peu des sentiers battus…)

Je n’aurais jamais eu autant envie de tester cette recette si Beau à la Louche n’existait pas, c’est là que je suis donc allée piocher d’abord la recette des fleischnaka. J’ai même cuisiné un pot-au-feu rien que pour ça. Je ne suis pas fan du pot-au-feu mais toutes les recettes qui utilisent la viande du pot-au-feu, j’adore. Donc les petits escargots de viande et de pâte, ça ma parlait pas mal et le résultat a été conforme à mes espérances. C’est troooop bon ! (Voilà un argumentaire qui en convaincra plus d’un ; on ne s’étonnera pas après ça de savoir que j’ai fait des études de marketing)

Confortée dans mes envies de nourriture de l’est vers là où s’est arrêté le nuage radioactif de Tchernobyl, j’ai décidé de m’attaquer aux halb und halb Kartoffelknödel ! (Ici, en Bretagne on est envahi par les algues vertes mais chuuut, faut pas le dire aux touristes, ce serait mal ; vous ne voulez pas non plus qu’ils apprennent qu’on boit de l’alcool tant qu’on y est?? Et puis d’abord, le vomi du vendredi matin dans le centre ville de Rennes n’est pas du tout la conséquence des excès du jeudi soir, et c’est quelqu’un qui enjambait ces mêmes vomis pour emmener son fils à l’école qui vous le garantit. Moi, ma théorie, c’est que c’est un complot orchestré par des des gens qui détestent la Bretagne et qui empoisonnent la bière le jeudi soir : on en boit une et hop, on vomit… J’en ai des frissons conspirationnistes dans le dos…)

Sous ce doux et poétique nom de « halb und halb kartoffelknödel » se cachent des boulettes faites avec des pommes de terre cuites en purée et des pommes de terre crûes râpées… Autant dire que c’est plutôt économique !  Mais c’est aussi très bon même si esthétiquement parlant il faut bien avouer que les miennes ne tiennent pas la comparaison avec celles de Beau à la Louche. M’enfin, tout le monde a trouvé ça très bon.

Même mon grand a aimé et il revient tout juste d’Allemagne, où il m’a dit avoir mangé des knödel qui ressemblaient à un truc que je fais qu’il n’aime pas trop (des boulettes de semoule dans les plats d’Afrique de l’Ouest mais il abuse parce que c’est super bon en fait). Sinon, il a aussi mangé le midi chez une dame « qui connaissait bien ce qu’aiment les Français » : frites, pizza, steak-frites… Hum, oui, bien sûr… J’aurais dit ce qu’aiment les enfants plutôt ?

Je pense que ce petit a tout pour devenir un génial ambassadeur de la gastronomie française, la prochaine fois je ferai sponsoriser son voyage…

Quant à moi, je ne compte pas m’arrêter en si bon chemin, je vais donc bientôt m’attaquer aux Geffülte et aux schupfnudeln. Et aussi j’aimerais bien faire des Maultaschen parce que j’adore ça… (Je suis sûre que Grand Chef ne se rend pas compte de sa chance ! )

« Madame Dansmacuizine ?

- oui ?

- vous nous avez fait un peu mal à la tête avec tous ces mots bizarres !

- je sais, je sais, moi aussi je me suis fait mal à la tête mais c’est pour la bonne cause…

- et sinon, c’est quoi cette histoire d’études de marketing ?

- ben c’est une blague…

- oui mais si des gens croient que c’est vrai ?

- croire en vrai que j’ai fait des études de marketing ?

- oui ?

- MOUHAHAHAHAHAHAHA…. »

fév
21
2011
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Bon comme là-bas !

Aujourd’hui, et comme tous les lundis, c’est menu « british » ! (mais si…)

Ma soeur et son mecton qui maîtrisent déjà parfaitement le menu portugaisétaient aussi d’attaque pour un menu version outre-manche. A la base, ce devait être un menu québécois mais malgré l’aide de la twittosphère, on n’était pas allé beaucoup plus loin que la poutine et comme on voulait faire une entrée et un dessert, ça ne semblait pas très compatible. On ne lâche pas la poutine de vue pour autant, ce n’est que partie remise…

On n’a pas cherché à faire harmonieux ou équilibré (ai-je besoin de le préciser); on avait envie de découvrir et puis de se faire plaisir. On a donc cuisiné :

fév
9
2011
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Hommage au Caillou

Oui, bon hommage à la Calédonie, quoi. Enfin plus précisément hommage aux blogueuses culinaires qui viennent de Nouvelle-Calédonie. Parce que je dois malheureusement avouer que je n’ai jamais mis les pieds dans ce si beau pays dans lequel mon cousin a passé un petit bout de sa vie, nous abreuvant de photos vraiment dingues.

Bref, les blogueuses, c’est qui ? Ben, évidemment Piment Oiseau et Cuisine Metisse. Il y en a sans doute d’autres mais j’avoue que ces deux-là, si elles n’existaient pas, je cuisinerais peut-être moins. En tous cas, grâce à elles, plusieurs recettes que j’ai découvertes sont devenues des classiques… Et même plus que des classiques : de la comfort food !

Un bahmi goreng ? Pffff, hyper facile mais hyper bonDes graines de coriandre, de la citronnelle, de l’huile de sésame et des crevettes séchées… Ces produits sont faciles à conserver et à toujours avoir dans la cuisine (la citronnelle au congélateur pour ce qui me concerne)…

On dirait un plat de nouilles tout banal ? Voilà la limite de mon blog de cuisine, je ne peux pas vous dire à quel point c’est en réalité parfumé.

Et avec un peu de piment, alors là, alors là…

nov
6
2010
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Un séjour au domaine de Keramoal

Je profite de ce week-end pas du tout pluvieux (il ne faut pas croire, des fois, les Bretons peuvent en avoir marre de la pluie, même s’ils sont bien équipés) pour venir parler un peu de notre dernier séjour en Keramoalie.

J’ai plutôt honte d’avoir mis tant de temps avant d’en parler alors que je dois transmettre deux informations de la première importance :

  • les pommes de terre et le beurre (salé), ça s’entend quand même divinement bien. Je n’ai pas eu l’occasion d’assister à la cuisson mais la fiancée d’Erwan de Keramoal a laissé entendre que la quantité de beurre qui avait été utilisée était surprenante. J’en ai surtout retenu que ces pommes de terre étaient parmi les meilleures que j’ai jamais mangées…
  • je ne suis pas végétarienne… La côte de boeuf au barbecue était une tuerie ! J’en salive de l’écrire avec la photo sous le nez. J’aurais pu dire à quel point je trouvais ça bon à chaque bouchée mais ça aurait pu être un peu embêtant pour nos hôtes. Et moi, quand on me nourrit bien, j’ai envie de bien me comporter (dans la mesure du possible, bien sûr, il y a des contre-exemples…)

sept
29
2010
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Déjeuner portugais (et dominical)

Dimanche dernier, nous avons été invités à  déjeuner chez ma soeur. La pauvre est un peu traumatisée depuis son récent séjour au Portugal. Il faut la voir dans son gros pull de Nazaré en train d’écouter Amalia Rodriguez et Linda De Suza en buvant du vinho verde. C’est un peu triste à voir mais pas plus que de l’avoir vu prendre l’accent réunionnais après un apéro au rhum, son tee-shirt Pardon enroulé autour de la tête et un lézard tatoué sur l’épaule.Qui sait ce que ça donnera à la prochaine destination?

Ceci dit , je ne me plains pas, je suis  bien contente de récupérer des feuilles de combava et de l’huile d’olive… Et même de me faire inviter à déjeuner portugais!

Vous pourrez trouver les recettes dans le livre que notre mère lui a offert pour son anniversaire (elle aime bien soutenir ma soeur dans ses obsessions), « Cuisine comme à Lisbonne » de Tessa kiros.

Pour ce déjeuner, ma soeur et son mec avaient donc joué le jeu façon « un dîner presque parfait » ce qui est assez drôle quand il n’y a pas de note à donner. Ni de revanche. J’ai bien rigolé en voyant la table… Il y aurait d’ailleurs de nombreuses anecdotes à raconter…

Je précise juste que leur animation était un show aérien de la patrouille de France, qui a salué notre arrivée. Epatant quand même.

DansMaCuizine