sept
28
2015
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Des maquereaux grillés pour l’apéro

Posté dans Apéro , Poisson

maquereaux grilles au four

Alors voilà. Ah non zut, c’est déjà pris ça comme entrée en matière. Tant pis. Donc… heu… salut ! Ca fait deux week-ends de suite que je ramène des maquereaux du marché des Lices. Des maquereaux vidés mais pas en filets parce que je sais pas à l’avance ce que je finirai par cuisiner. Dans le doute, autant se laisser toutes les possibilités… Finalement, ça fait aussi deux samedis de suite que je fins par lever les filets pour faire des maquereaux grillés au four, badigeonnés d’un mélange parfait. Ensuite, paf, sur des toasts et c’est parfait.

 

J’ai donc décidé que je ferai ça à toutes les prochaines personnes qui auraient l’idée saugrenue de venir partager un verre au moment de l’apéro. Bon il faudra pas que ce soit un apéro improvisé parce que j’ai besoin de maquereaux frais et puis c’est mieux si c’est un samedi soir pour que je puisse aller aux Lices. Et puis il ne faut pas que les invités soient végétariens.

déc
16
2011
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Lasagnes individuelles aux sardines au chorizo

Posté dans Poisson , Produits

lasagnes individuelles sardines et chorizoJ’avais croisé, en me baladant sur la blogobouffe américaine, des lasagnes individuelles cuites dans des moules à muffins. L’idée m’avait tout de suite tentée et je l’ai finalement mise en pratique la semaine dernière, c’est cool, non ? (Ou alors vous n’avez rien à faire de mes errements sur le net et ça, ce n’est pas très chouette et pas vraiment « esprit de Noël)

J’ai profité de l’envoi de sardines au chorizo par Père Loustic pour décider des ingrédients de mes lasagnes (ils m’ont aussi mis dans le colis de la confiture de lait au rhum avec un super parfum de vanille mais je n’étais pas sûre du mariage de saveurs sardines-confiture de lait) :

août
17
2011
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Entrée bretonne, blé noir et sardines

Posté dans Entrées , Poisson , Salade

galette et rillettes de sardinesJe rentre tout juste de Haute-Savoie et j’ai dans l’Iphone de mon partenaire de vie quelques trucs plutôt sympas à vous montrer. Tout ce que je peux vous dire pour vous mettre l’eau à la bouche, c’est qu’on a presque réussi à ne manger aucun fruit ni légume. Mais de l’ananas frais a malheureusement fait échouer ce beau projet la veille du départ, j’espère que je ne vous déçois pas trop sur ce coup-là.

Donc, pour fêter le retour en Bretagne et un nouveau projet de débouchage d’artères, voilà une recette avec de la galette et de la sardine. J’ai à nouveau trouvé cette petite entrée dans le coffret Marabout dont je parle tous les deux jours et comme la dernière fois, voilà un assemblage rapide et efficace à retenir et à refaire.

avr
4
2011
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Repas un peu éthiopien autour d’une petite galette de teff

Posté dans Plat complet , Poisson

Comme je vous l’avais annoncé, voilà le plat « éthiopien » qui accompagnait le délicieux piment au romarin de l’autre jour. J’avais fait connaissance avec la cuisine éthiopienne il y a quelques années dans un restaurant  à Amsterdam et ça avait été un vrai coup de coeur. L’injera, une immense galette à la farine de teff, était servie avec les plats choisis  et on se servait de cette galette pour saisir les aliments préparés. J’avais tout aimé ; d’autant que j’aime beaucoup manger avec les mains même si je ne suis pas forcément une pro pour tous les plats…

Mais depuis ce séjour à Amsterdam, plus rien d’éthiopien dans mon assiette. Je gardais la nostalgie de cette soirée au resto, sans me sentir une seconde capable de reproduire ce que j’y avais mangé. Jusqu’à ce que…

mar
7
2011
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Jamie Oliver vs Mightyboy #30 : le kedgeree

Posté dans Plat complet , Poisson

La recette du kedgereeJ’étais tout à fait disposée voire motivée à goûter mon premier kedgeree et je n’ai pas été déçue. J’ai retrouvé avec plaisir le poisson, les oeufs (Mightyboy me demande de bien préciser que ses oeufs étaient parfaits, et c’est tout à fait vrai), les épices du curry… Tout, en fait !

Je ne vais donc pas manquer de vous mettre la recette, ce plat mérite d’être un peu plus cuisiné et pour ce qui me concerne, il le sera… Je n’irai peut-être pas jusqu’à en manger au petit déjeuner comme Jamie Oliver, on verra bien.

Le kedgeree, c’est facile et génial

Pour 4 personnes :

  • 250g de riz basmati
  • 500g de filets de haddock fumé
  • 4 gros oeufs
  • 2 feuilles de laurier
  • 1/2 piment rouge
  • une petite botte de coriandre fraîche
  • 1 oignon
  • 2 citrons
  • huile d’olive
  • 2 càs de pâte à curry
  • une grosse poignée de petits pois surgelés
  • un yaourt nature pour le service

On fait cuire le riz comme on aime ( à la marmite à riz pour moi).

On fait cuire le poisson et les oeufs dans de l’eau bouillante avec le laurier, pendant 6 minutes.

On fait chauffer un peu d’huile dans une sauteuse et on y met l’oignon émincé, le piment et les tiges de coriandre. On fait revenir 5 mn.

On ajoute la pâte de curry et les petits pois, on sale et on poivre.

On ajoute le riz, les morceaux de poisson (sans peau et sans arrête, c’est mieux) et le jus d’un demi citron.

On ajoute les oeufs coupés en quartier, on remue doucement.

On sert avec les feuilles de coriandre, le yaourt nature et des quartiers de citron (ce serait dommage de s’en passer).

Et puis après on se régale, rien à redire. Je n’ai pas de point de comparaison mais cette version de Jamie Oliver me plait beaucoup, une très chouette découverte. La prochaine fois, je testerai avec une pâte de curry maison…

(De très longs mois après cette découverte, je n’ai toujours pas testé d’autres versions et je m’en porte très bien ! Le kedgeree aura été un des plats « phare » de notre été 2016 ! Par contre, de retour de Londres, et après avoir interrogé pas mal de monde, il s’avère que personne ne mange réellement de Kedgeree en Angleterre. La plupart des Londoniens ne connaissaient pas le plat et ceux qui le connaissaient étaient tout près de la grimace à son évocation. Visiblement ce plat prévu initialement pour le petit déjeuner n’emballe personne…)

 » Madame Dansmacuizine ?

- oui ?

- déjà 30 recettes de Jamie Oliver !

- oui, ça avance quand même…

- après vous ferez les recettes de qui ?

- ohlala mais on est loin d’avoir terminé, je n’ai pas spécialement envie de passer à autre chose…

- c’était juste pour faire comme si on s’intéressait, si vous ne voulez pas parler, c’est pas grave, on ne fera plus l’effort… On a aussi une vie en dehors de ce blog !! »

fév
28
2011
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Jamie vs Mightyboy #29 : rillettes de maquereau (« Tout le monde peut cuisiner » Jamie Oliver)

rillettes de maquereau oignons verts citron fromage frais Bon, commençons par avouer la vérité : pour ceux qui espéraient tomber sur la recette de rillettes de maquereaux de Jamie Oliver, pas de chance… Ce sera plutôt les rillettes de Madame Dansmacuizine (cette vieille folle) !

En fait je n’ai pas trouvé de crème de raifort (alors que j’ai cherché pendant au moins 5 minutes) et les filets de maquereau fumé sur lesquels je suis tombée ne m’inspirait pas des masses.

Alors que la petite botte d’oignons verts d’un maraîcher bio des Lices (qui ne proposait quasiment que ça à son étalage) voulait quand même qu’on fasse des rillettes de maquereau. Elle me lançait des appels façon « Aie confiance »… Je me suis même baladée au marché pendant une heure avec ma botte d’oignons dans une main, mon pain de 800g sous le bras et… Handicap suprême au marché des Lices… La poussette!!

(Tout de même, il était assez tôt, la situation n’était pas délirante.)

Les rillettes de maquereau avec des maquereaux en boîte, c’est quand même un truc vraiment fabuleux (10 fois meilleur avec du maquereau frais, évidemment, c’est sans comparaison je l’admets).

Pour obtenir un trop petit bol d’un des trucs que j’aime le plus au monde :

On mélange tout bien et on mange sur des tranches de bon pain du marché. Attention avec ces proportions, je déconseille de partager. Nous, on était à trois dessus et c’était franchement frustrant pour tout le monde…

Et Jamie Oliver, il fait ça comment ? Avec du maquereau fumé, de la crème de raifort et les mêmes autres ingrédients que moi et il sert les rillettes avec du cresson et de la ciabatta toastée. Maintenant vous savez tout ! A vous de choisir…

« Madame Dansmacuizine ?

- oui?

- c’est sûr qu’avec des recettes comme ça, « Tout le monde peut cuisiner » !!!Franchement, c’est un peu l’abus…

- nan, nan ,nan… Pas d’accord ! Et tu devrais relire le règlement de ce blog qui stipule clairement « qu’on ne doit sous aucun prétexte critiquer les rillettes de maquereau même en boîte »…

- ok, mais si c’est autant respecté que la Déclaration des Droits de L’Homme, pas sûr que ça serve à grand chose… »

fév
21
2011
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Bon comme là-bas !

Aujourd’hui, et comme tous les lundis, c’est menu « british » ! (mais si…)

Ma soeur et son mecton qui maîtrisent déjà parfaitement le menu portugaisétaient aussi d’attaque pour un menu version outre-manche. A la base, ce devait être un menu québécois mais malgré l’aide de la twittosphère, on n’était pas allé beaucoup plus loin que la poutine et comme on voulait faire une entrée et un dessert, ça ne semblait pas très compatible. On ne lâche pas la poutine de vue pour autant, ce n’est que partie remise…

On n’a pas cherché à faire harmonieux ou équilibré (ai-je besoin de le préciser); on avait envie de découvrir et puis de se faire plaisir. On a donc cuisiné :

déc
20
2010
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Je les aime tous mais mon préféré du moment, c’est le Riesling…

Posté dans Poisson

 

poisson au bacon et romarin, purée de pommes de terre et rieslingQuand on m’a proposé d’associer une recette à un Vin d’Alsace, je me suis sentie la candidate parfaite pour la mission, d’autant que nous avions à la cave un Riesling bio vraiment délicieux (Wolfberger 2007). Apparemment, 2007 a été une très bonne année pour ces vins.

J’ai potassé la documentation que j’avais à ma disposition, une vraie mine d’informations à même de mettre mes connaissances théoriques à la hauteur de mon goût pour les vins d’Alsace. Je pourrai dorénavant faire la Française qui s’y connaît face à Terry, un Irlandais iconoclaste et irrévérencieux, amoureux de l’Alsace et de ses vins. Je pourrai aussi tenir une conversation sérieuse avec Anne, ma chère amie bilingue exilée dans cette région dont elle prend l’accent petit à petit.

Pour choisir une recette, j’ai décidé de respecter l’association classique Riesling-poisson mais avec quelques arrangements mûrement réfléchis avec Jamie Oliver. J’ai aussi appris que le Riesling était un bon compagnon pour les sushis, ça me plaît bien. Même si je n’aime pas les sushis, mais au moins je pourrai me régaler de mon verre en regardant les autres manger le poisson cru que j’aurai préparé avec amour.

Colin rôti au four, au bacon et au romarin

Les ingrédients pour 2 personnes :
•    4 brins de romarin frais
•    2 morceaux de colin (200g chacun à peu près)
•    8 tranches de bacon fumé (en France, choisir plutôt de la poitrine fumée)
•    1 citron

On préchauffe le four à température maximum.
On prépare un mélange romarin haché-huile d’olive-sel-poivre duquel on recouvre le colin avant de l’enrouler de poitrine fumée. C’est plus joli si les tranches de poitrine se chevauchent un peu…
On fait cuire sur la plaque du four pendant 10 minutes.
On sert accompagné d’un quart de citron et d’une purée de pommes de terre à l’huile d’olive.

Que penser du Riesling avec ce plat ? Honnêtement ce vin était si délicieux que je le dégusterais bien avec quelque chose de très très fin ou un plateau de fruits de mer tout simple.
Ceci dit tout ça s’accordait très bien et les goûts qu’on imagine très forts du romarin et de la poitrine fumée sont finalement plutôt subtils et le poisson et le citron sont bien présents.

Les associations qui fonctionnent avec le Riesling : le poisson, donc mais aussi les viandes blanches et volailles cuisinés sans trop d’épices, avec des sauces crémées ou au vin blanc. Plus original, le poisson cru dont je parlais plus haut et les fromages de chèvre secs, ainsi que les plats aux notes d’agrumes.

Comment le servir? : entre 8 et 10 degrés, dans un verre incolore, à pied haut et à l’ouverture légèrement rétrécie. Personnellement je suis en joie quand j’aperçois un de ces fameux verres si typiques des vins alsaciens…

Comme par exemple, sur cette photo prise chez ma belle-mère il y a quelques semaines. Ce Riesling était une merveille indescriptible…

Il va vraiment falloir qu’on se décide à aller en Alsace. En plus maintenant mon partenaire à un grand coffre dans sa voiture…

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à  faire un tour sur le site officiel des vins d’Alsace www.vinsalsace.com,

Il est particulièrement complet et aborde le sujet sous tous les angles, de la vigne au verre. Et bien sûr, en ce moment vous pourrez trouvez des conseils pour les fêtes… Personnellement, je ne suis plus à convaincre, possible qu’on en reparle…

 » Madame Dansmacuizine ?

- oui ?

- on dirait vraiment que vous aimez le Riesling, c’est bien amené, bravo, bien joué !

- ou alors c’est parce que j’aime vraiment ça ? Ce ne t’a pas traversé l’esprit ?

- ben si, vaguement, mais quand même… « 

Article sponsorisé

déc
1
2010
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Mon burger a-t-il un profil de gagnant?

Posté dans Poisson

burger poisson courge butternut roquette fromage frais Un peu quand même, non ?

Vous le trouvez un peu jaune? C’est parce qu’il est authentique, et tel que vous le voyez, il attendait d’être mangé sur la table de la cuisine, hier soir.

Vous ne comprenez pas ce qu’il y a dedans? De la courge butternut, du poisson, de la roquette et du fromage frais.

Vous vous demandez ce qu’est le truc noir bizarre dans le pain? De l’algue ! Et il y a aussi du zeste de citron et de la farine de seigle. C’est très bon et très subtil, vraiment chouette.

Vous vous dites que vous êtes conquis et que vous voulez voter pour lui? C’est chez Mamzelle Gwenn, et je la remercie pour ce concours pour la préparation  duquel j’ai passé un très moment… Et c’est le 12!! Le 12!!

 » Madame Dansmacuizine?

- oui?

- vous êtes encore en train de vous mettre dans tous vos états avec un concours !! On pensait pourtant qu’à force de perdre, vous alliez vous calmer…

- ah non, pas vraiment, je peux te dire que les gains et les lots  vont pleuvoir, ça va être la folie !!!

- mouais… Vous dites ça et puis dans deux semaines, vous jurerez qu’on ne vous y prendra plus…

- oh la mauvaise foi !! N’importe quoi… Pffff… Même pas vrai…’

nov
30
2010
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Le burger de compétition – buns algues et citron

Posté dans Poisson

burger poisson courge butternut roquette fromage fraisAprès les crackers de compétition qui sont finalement de gros loosers, après une recette de pâtes avec du Morbier dedans délicieuses mais qui ne ressemblent pas à grand chose, je mets tous mes espoirs dans ce burger de compétition réalisé au dernier moment mais mûrement cogité en amont. Et comme la facilité m’ennuie, je suis bien contente de n’avoir pu faire une photo que le soir… (ha ha ha )

Donc, l’idée de base du concours de Mamzelle Gwenn, c’est de revisiter les trucs un peu gores pour en proposer des versions originales et si possible, plus saines. Le thème de novembre, c’était les burgers et comme dans ma cuizine, on est un peu adeptes du burger maison, c’était tout  à fait tentant. Pour décembre, c’est la buche qu’il faut imaginer autrement et j’ai crû comprendre que Gwenn et moi partagions le même sentiment vis-à-vis de la crème au beurre. Pouah, je déteste vraiment ça. C’est bizarre, parce que le beurre pourtant, c’est un peu ma passion. Avec l’ail. Et d’autres trucs comme les crevettes et les hôtels de luxe.

Alors les burgers que j’aime, ils sont tout moelleux, pain moelleux, garniture moelleuse. En plus en ce moment j’adore vraiment la roquette et j’ai super envie de bouillon avec des boulettes de poissons bien parfumées et de toasts de tartare d’algues (je n’y connais strictement rien en algues mais ma belle-mère, si et franchement c’est trop bon. Contre toute attente, oui, oui). Ce qui m’a amenée à vouloir : un pain moelleux mais un peu rustique aux algues et au citron, un burger de poisson et de la roquette ciselée dans un peu de fromage frais.

Page 1 sur 212
DansMaCuizine