juin
19
2012
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Le cas de la tarte salée et la garniture victorieuse

Posté dans Plat complet

Quiche carottes fetaEnviron tous les trois mois me revient l’envie de faire une belle tarte salée et de convaincre mon partenaire de vie que ça peut être bon. Sur le blog, quelques traces de ces essais apparaissent ici et là. En fait, je me suis petit à petit désintéressée de la chose (dans mon immense indépendance d’esprit), me laissant mollement convaincre que la quiche, c’est quand même pas terrible…

Je gardais toutefois à l’esprit que parfois les tartes salées sont très appétissantes, surtout quand elles sont très épaisses avec de hauts bords. C’est donc vers ce genre de modèle que mon dernier essai s’est porté. J’ai fait une pâte à l’huile d’olive, cette recette-là. Je l’ai parfumée au thym mais ça ne lui a donnée aucun goût (même dégustée seule), je me dis donc qu’il faut d’urgence que je plante à nouveau du thym dans le jardin, mon plant est décédé au mois d’avril alors que la sauge, l’estragon, la sarriette et le romarin (chouchou) se portent bien. La menthe-fraise aussi, un de ces quatre je vais faire un mojito à la menthe-fraise…

juin
17
2012
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Mon dimanche en images #19

Posté dans Elle ne cause plus

juin
15
2012
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

« Mes madeleines » ancel (concours inside)

Posté dans Goûter , Sponsorisé

Commençons par planter le décor et vous parler de la place des madeleines dans ma maison (oui, parce que ma cuizine, elle est dans une maizon) : je vis entouré d’adorateurs de madeleines (Et de pâtes de fruits mais c’est une autre histoire). Pourtant, je n’en ai JAMAIS préparé  et ça ne m’a même jamais traversé l’esprit de les faire moi-même, sans doute à cause de cette histoire de bosse (appelez-moi tout de suite un psychanalyste freudien). C’est donc quelque chose que j’achète tout prêt, tantôt chez le boulanger, tantôt au supermarché sans faire bien attention à la liste des ingrédients… Alors quand on m’a proposé de tester la préparation pour madeleines d’ancel, je me suis dit qu’on avait un jury tout prêt à la maison et j’ai accepté.

Faisons quand même les présentations : ancel est une marque née à Strasbourg il y a fort longtemps (en 1919), elle appartient au groupe Dr Oetker. Ce dernier tient son nom du pharmacien allemand, August Oetker, qui un jour se dit : « Crévindiou, mais nos bonnes ménagères auraient bien besoin de petits sachets de levure chimique pour nous faire leurs délicieux gâteaux plus aisément ! » et inventa donc le premier sachet de levure individuel. Depuis 1919, ancel a fait du chemin et on croise la marque un peu partout dans les supermarchés et les cuisines.

Causons maintenant la nouveauté « Mes madeleines » : la préparation testée se présente sous la forme d’un sachet par boîte accompagné de moules en carton. On fait 12 madeleines pour un peu moins de 3 euros et de 15 mn. Pour se faire, on mélange au contenu du sachet 75g de beurre fondu et 2 oeufs.

C’est ce que j’ai fait, en testant plusieurs trucs :

  • il est conseillé de beurrer et fariner les moules : j’ai fait ça sur un moule, j’ai juste beurré le deuxième et laisser le troisième tel quel. Les trois se sont démoulés super facilement, celui sur lequel je n’avais rien mis a simplement gardé plus de matière (voir photo). Donc, pour les fainéants, on peut envisager de ne pas beurrer ni fariner.
  • il est aussi conseillé de mélanger les ingrédients avec une cuillère à soupe : j’ai testé à la cuillère et au robot et je confirme le conseil de la cuillère. Au robot, à moins peut-être d’être vigilant, la pâte est vite trop mousseuse et la consistance des madeleines manque de densité, un peu comme des muffins dont on aurait trop travaillé la pâte donc.
  • le temps de cuisson conseillé est de 5 à 10 mn : avec mon four, ça a été 10 mn, sans hésitation, et celles du côté manquaient un peu du joli bord brun caractéristique.

A la sortie du four, j’ai obtenu 12 jolies madeleines qui ont toutes été dévorées pour le goûter du dimanche, je dois bien avouer que la rapidité de la préparation est épatante. Ancel propose quelques idées pour varier les plaisirs : madeleines tea-time (avec 2 sachets de thé finement mixés), citron-pavot, marbrées ou encore cerises confites-pistaches.

Dans la série de « Mes Madeleines » et des innovations 2012, on peut aussi trouver le flan pâtissier, la pâte à tarte croustillante et le cheesecake et je suis plutôt curieuse de voir ce que ça donne, surtout pour le cheesecake qui n’est rien de moins que mon dessert préféré.

Si vous êtes aussi de vilains curieux (ou des mignons curieux), ancel propose de faire découvrir ses produits à 3 d’entre vous : pour tenter votre chance, il vous suffira de me donner l’idée qui vous inspire le plus pour customiser « Mes Madeleines », ensuite il y aura un tirage au sort dans les commentaires pour désigner les 3 gagnants.

Les lots à remporter sont :

  • 1er lot : panier ancel (2 innovations) + 2 bons de réduction (2 et 3€) à valoir sur les gammes de produits Dr.Oetker ancel + 1 chèque cadeau de 20€ à valoir chez Alice Délice.
  • 2e et 3e lot : panier ancel avec 2 innovations + 2 bons de réduction Dr.Oetker ancel.

« Madame Dansmacuizine ?

- oui ?

- nous, on joue, et on propose l’association pistaches-cerises confites !

- houlala, tu t’es drôlement cassé la tête… EN RECOPIANT UNE DES IDEES NOTEES PLUS HAUT !

- ben, oui mais bon… On peut jouer quand même ?

- non

- ben on ne jouera plus jamais alors…

- ok (quel dommage) »

Vidéo virale par ebuzzing

juin
11
2012
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Gâteau de pain et crudités au fromage frais

gâteau pain crudités et fromage fraisEn général, et contrairement à ce qu’on pourrait croire, j’aime bien les choses jolies et quand j’ai croisé ce gâteau chez Ciloubidouille, j’ai comme tout le monde trouvé qu’il était bien joli. Je suis aussi allée voir le gâteau-sandwich qui l’avait inspirée, moins joli selon moi et surtout moins appétissant : les petites crevettes et le saumon qui décorent ne me tentent pas plus que ça… Par contre, j’aime bien l’idée du pain maison, ce sera l’objet d’un prochain essai.

J’ai tenté une version de tout ça à la faveur d’un déjeuner de fête des mères, en version individuelle avec des petites tranches rondes de pain de mie du boulanger. Je voulais utiliser le moins de fromage frais possible et je craignais que ce soit décevant au goût. J’ai pris 4 tranches de pain de mie et j’y ai intercalé des légumes grillés, du pesto et de la tomate fraîche.

juin
8
2012
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

L’histoire commença par un smoothie à la pastèque…

Posté dans Apéro , Boissons , Goûter

smoothie pastèqueEn fait, non : tout commença par un pesto, parce que depuis que les beaux jours sont revenus (ou devrais-je plutôt dire, quand les beaux jours avaient fait semblant de revenir), le samedi matin, je fais un parcours « pesto » (et bien d’autres)  au marché des Lices  : tomates et basilic à l’étal Bocel, mozzarella et parmesan chez Sébastien Balé. Avec ça, on est sauvés (à condition d’avoir de l’ail, des pignons et une bonne huile d’olive à la maison, ok, ok… )

Tout ça pour introduire, ladies and gentlement, le beau Magimix géant que j’ai gagné grâce à Anne-Sophie de Fashion Cooking  et à une salade de boeuf yummy !

En feuilletant les petits livrets de recettes qui l’accompagnaient, j’étais tombée sur un smoothie à la pastèque et j’avais tous les ingrédients sous la main pour le tester, j’ai donc fait rugir le puissant moteur de la bête pour le goûter du dimanche dernier, tandis que le grand se remettait d’une ponction lombaire en préparant un exposé sur les ninjas (ce devait être les avions mais quelqu’un qui adore les ninjas a mis un léger grain de sel, moi ça me va).

juin
6
2012
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Yummy Shop, épicerie exotique (rue Vasselot, Rennes)

Je ne sais pas vous, mais j’ai l’impression que, niveau gourmandise,  ça bouge en ce moment à Rennes. Je n’ai toujours pas mis les pieds dans la la librairie-épicerie « La Page gourmande » mais j’ai par contre rendu une petite visite au Yummy shop de la rue Vasselot (qui s’appelait Piment Rouge il y a peu). Autant j’ai à coeur de consommer local, autant je suis fan des produits caractéristiques de certains pays. Le Yummy shop, c’est tout plein de produits venus d’un peu partout : moutarde américaine, jus de yuzu, golden syrup, un tas de variétés de nouilles déshydratées, pâte de crevettes séchées, Dr Pepper, de la citronnelle… Bref, vous voyez un peu l’idée.

juin
4
2012
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Burger et gaspacho : l’idée de mon été ! Recette avec Alvalle et concours

Posté dans Apéro

Au menu d’aujourd’hui :

  • D’abord une recette : c’est le moment de retrouver la deuxième que j’ai imaginée pour Alvalle et le Journal des Femmes : un mini-burger pour accompagner le gaspacho. J’ai été conquise par la salsa, parfaite pour les burgers estivaux (et à décliner sous toutes les formes de salsa, verde ou pas). A faire et refaire, je me suis régalée de ces burgers…

Temps de préparation : 15 mn.
Temps de cuisson : 5 mn.

Ingrédients pour 10 mini-burgers « méditerranéens » :

•    une brique de Gazpacho Alvalle
•    10 mini-pains à burger à faire soi-même ou à commander chez le boulanger (on peut aussi lui acheter de la pâte et la cuire à la maison)*
•    5 tranches de porc fumé au romarin
•    5 tranches de scarmoza (version fumée, j’adore)
•    1 poivron grillé dont on aura enlevé la peau
•    1/2 oignon rouge
•    2 branches de sarriette
•    1 cuillère à soupe d’huile d’olive

Préchauffer le four à 200 degrés.

Préparer ensuite la salsa des burgers : hacher très finement l’oignon et le poivron avec la sarriette. Ajouter l’huile d’olive et on bien mélanger.

Couper chaque pain en deux et les disposer sur une plaque: sur la partie inférieure, on met un peu de salsa, un morceau de jambon et un morceau de scarmoza.

Glisser la plaque au four pour 5 mn.

Servir les burgers (éventuellement piqués d’une brochette) avec un verre de Gazpacho Alvalle

Une astuce en bonus ?

« Mon gaspacho sur le pouce

Ce que j’adore vraiment avec le gaspacho et ce qui fait que j’en ai en permanence dans mon réfrigérateur durant l’été, c’est qu’il est parfaitement adapté aux fringales et aux envies de dernière minute. Les magazines féminins vous diront de manger un oeuf dur pour caler votre estomac et ne pas vous ruer sur les aliments trop gras quand vous êtes invités pour un apéritif, mais je ne m’y vois pas. Un gaspacho, ça me parle beaucoup plus, et on peut même attraper une brique de 50 cl de Gazpacho Alvalle et la glisser dans son sac quand on doit se presser… J’aime aussi l’idée que le gaspacho soit une préparation saine aux légumes sans être connotée « régime ». Reste une question :  est-ce qu’on garde l’oeuf dur en accompagnement ? Peut-être bien…

Ce dont j’ai besoin pour déguster mon gaspacho sur le pouce :

    •    une brique de Gazpacho Alvalle
    •    des mini-brochettes
    •    des oeufs de caille
    •    des tranches très fines de bresaola
    •    des tomates cerises

Les oeufs de caille cuisent très rapidement, ils sont durs en 4 minutes : il ne reste plus qu’à les piquer sur une brochette pour les déguster avec le Gazpacho Alvalle.
Dans la même idée d’accompagnement vite préparé, on enroule des tomates cerises dans une tranche de bresaola et on les pique aussi sur une brochette. Avec très peu d’effort, on obtient un en-cas vraiment chouette ! »

    • ensuite, un concours ! Celui-là, je l’aime particulièrement parce qu’il pourrait nous amener à nous rencontrer

… Oui, je me doute que ce n’est pas votre rêve à tous, mais ce serait chouette, non ? Pour participer au « Fourneaux show Alvalle« , il vous faudra vous aussi imaginer une recette pour accompagner le gaspacho ou une des soupes froides Alvalle. Vos recettes seront ensuite notées par les internautes et les deux recettes les mieux notées permettront à leurs auteurs de venir s’affronter en cuisine en ma compagnie… Le gagnant affrontera ensuite les vainqueurs des autres catégories et l’ultime vainqueur ira cuisiner dans un grand restaurant avec le blogueur associé à sa catégorie. Ma thématique, pour ceux qui ont suivi, c’est « Mes moments gaspacho« , à vous de voir ce que ça vous inspire ! (Mais si vous avez des questions dansmacuizine@gmail.com)

*si vous êtes tentés par la recette du pain pour les buns, vous me dites, ils étaient fait maison et siouper parfumés …

Contenu sponsorisé par Alvalle

 

« Madame Dansmacuizine ?

- oui ?

- en fait le lot du vainqueur du concours, c’est de passer du temps avec vous ?

- heu, non pas vraiment…

- parce que si c’est ça, c’est un peu nul… D’autant qu’il y a déjà une photo de vous sur le blog…

- oui, j’ai bien compris ce que tu voulais dire…

- ça ne vend pas du rêve de vous rencontrer pour de vrai…

- OUI, J’AI BIEN COMPRIS CE QUE TU VOULAIS DIRE et non ce n’est pas ça le lot du vainqueur !!! C’est pouvoir cuisiner dans une VRAIE cuisine avec un VRAI pro…

- ok, ok, ne vous énervez pas comme ça, on se posait simplement la question ! »

juin
3
2012
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Mon dimanche en images #18

Posté dans Elle ne cause plus

mai
31
2012
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Vino & Gusto (à Rennes), l’endroit où prendre des apéros interminables en terrasse

Bon, allez, il y a un moment où il faut dire les choses clairement : l’Italie sera le flirt de mes beaux jours 2012. Je parle évidemment de gastronomie et pas de chaussures ou de football, vous aurez pu vous en douter (je n’occulte pas pour autant les temps difficiles que connaissent les Italiens en ce moment…)

La cuisine italienne a toujours été une de mes favorites mais après une soirée à Il Toscano (on y retourné deux fois depuis, il faut que je mette l’article à jour ), un épisode de Cuisine des Terroirs sur la région de Molise, un fiston fana de pâtes fraîches et que je suis en train de transformer en maître du pesto (tandis que son petit frère est formé à la salade de tomates), je suis en passe de devenir… Italienne ! (Vous aurez remarqué ce sens de la mesure tout en subtilité qui me représente si bien)

Donc, samedi dernier, après une journée parfaite, je me suis retrouvée en bonne compagnie à la terrasse de Vino&Gusto, un endroit très chaudement recommandé par Kevin Delot (Cesson Cooking) et sa douce. Bien abrité sous les trombes d’eau, nous avons découvert et adoré l’endroit.

mai
29
2012
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Le poulet croustillant parfait de ma BFF*, Nigella Lawson (lait ribot inside)

Posté dans Viande

poulet croustillant de Nigella LawsonLe lait ribot, les gars, c’est un des meilleurs produits du monde et cette recette nous le prouve une nouvelle fois, au cas où les scones et les pancakes n’auraient pas été assez convaincants… Alors, pourquoi est-ce aussi génial d’utiliser du lait ribot pour paner des escalopes de poulet ? D’abord, parce que le lair ribot, c’est le moelleux et si on pane du moelleux avec du croustillant, on arrive à un truc pas mal. Ensuite, niveau pratique, c’est plus facile à doser que des oeufs battus et ça évite d’avoir 3 assiettes chapelure+farine+oeufs battus…

Que dire de plus ? Si c’est très bon et pratique, pourquoi s’en passer ?

Pour la marche à suivre, on se doute que c’est très simple mais suivons quand même la recette de Nigela Lawson, le résultat est délicieux :

DansMaCuizine