juin
6
2012
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Yummy Shop, épicerie exotique (rue Vasselot, Rennes)

Je ne sais pas vous, mais j’ai l’impression que, niveau gourmandise,  ça bouge en ce moment à Rennes. Je n’ai toujours pas mis les pieds dans la la librairie-épicerie « La Page gourmande » mais j’ai par contre rendu une petite visite au Yummy shop de la rue Vasselot (qui s’appelait Piment Rouge il y a peu). Autant j’ai à coeur de consommer local, autant je suis fan des produits caractéristiques de certains pays. Le Yummy shop, c’est tout plein de produits venus d’un peu partout : moutarde américaine, jus de yuzu, golden syrup, un tas de variétés de nouilles déshydratées, pâte de crevettes séchées, Dr Pepper, de la citronnelle… Bref, vous voyez un peu l’idée.

juin
4
2012
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Burger et gaspacho : l’idée de mon été ! Recette avec Alvalle et concours

Posté dans Apéro

Au menu d’aujourd’hui :

  • D’abord une recette : c’est le moment de retrouver la deuxième que j’ai imaginée pour Alvalle et le Journal des Femmes : un mini-burger pour accompagner le gaspacho. J’ai été conquise par la salsa, parfaite pour les burgers estivaux (et à décliner sous toutes les formes de salsa, verde ou pas). A faire et refaire, je me suis régalée de ces burgers…

Temps de préparation : 15 mn.
Temps de cuisson : 5 mn.

Ingrédients pour 10 mini-burgers « méditerranéens » :

•    une brique de Gazpacho Alvalle
•    10 mini-pains à burger à faire soi-même ou à commander chez le boulanger (on peut aussi lui acheter de la pâte et la cuire à la maison)*
•    5 tranches de porc fumé au romarin
•    5 tranches de scarmoza (version fumée, j’adore)
•    1 poivron grillé dont on aura enlevé la peau
•    1/2 oignon rouge
•    2 branches de sarriette
•    1 cuillère à soupe d’huile d’olive

Préchauffer le four à 200 degrés.

Préparer ensuite la salsa des burgers : hacher très finement l’oignon et le poivron avec la sarriette. Ajouter l’huile d’olive et on bien mélanger.

Couper chaque pain en deux et les disposer sur une plaque: sur la partie inférieure, on met un peu de salsa, un morceau de jambon et un morceau de scarmoza.

Glisser la plaque au four pour 5 mn.

Servir les burgers (éventuellement piqués d’une brochette) avec un verre de Gazpacho Alvalle

Une astuce en bonus ?

« Mon gaspacho sur le pouce

Ce que j’adore vraiment avec le gaspacho et ce qui fait que j’en ai en permanence dans mon réfrigérateur durant l’été, c’est qu’il est parfaitement adapté aux fringales et aux envies de dernière minute. Les magazines féminins vous diront de manger un oeuf dur pour caler votre estomac et ne pas vous ruer sur les aliments trop gras quand vous êtes invités pour un apéritif, mais je ne m’y vois pas. Un gaspacho, ça me parle beaucoup plus, et on peut même attraper une brique de 50 cl de Gazpacho Alvalle et la glisser dans son sac quand on doit se presser… J’aime aussi l’idée que le gaspacho soit une préparation saine aux légumes sans être connotée « régime ». Reste une question :  est-ce qu’on garde l’oeuf dur en accompagnement ? Peut-être bien…

Ce dont j’ai besoin pour déguster mon gaspacho sur le pouce :

    •    une brique de Gazpacho Alvalle
    •    des mini-brochettes
    •    des oeufs de caille
    •    des tranches très fines de bresaola
    •    des tomates cerises

Les oeufs de caille cuisent très rapidement, ils sont durs en 4 minutes : il ne reste plus qu’à les piquer sur une brochette pour les déguster avec le Gazpacho Alvalle.
Dans la même idée d’accompagnement vite préparé, on enroule des tomates cerises dans une tranche de bresaola et on les pique aussi sur une brochette. Avec très peu d’effort, on obtient un en-cas vraiment chouette ! »

    • ensuite, un concours ! Celui-là, je l’aime particulièrement parce qu’il pourrait nous amener à nous rencontrer

… Oui, je me doute que ce n’est pas votre rêve à tous, mais ce serait chouette, non ? Pour participer au « Fourneaux show Alvalle« , il vous faudra vous aussi imaginer une recette pour accompagner le gaspacho ou une des soupes froides Alvalle. Vos recettes seront ensuite notées par les internautes et les deux recettes les mieux notées permettront à leurs auteurs de venir s’affronter en cuisine en ma compagnie… Le gagnant affrontera ensuite les vainqueurs des autres catégories et l’ultime vainqueur ira cuisiner dans un grand restaurant avec le blogueur associé à sa catégorie. Ma thématique, pour ceux qui ont suivi, c’est « Mes moments gaspacho« , à vous de voir ce que ça vous inspire ! (Mais si vous avez des questions dansmacuizine@gmail.com)

*si vous êtes tentés par la recette du pain pour les buns, vous me dites, ils étaient fait maison et siouper parfumés …

Contenu sponsorisé par Alvalle

 

« Madame Dansmacuizine ?

- oui ?

- en fait le lot du vainqueur du concours, c’est de passer du temps avec vous ?

- heu, non pas vraiment…

- parce que si c’est ça, c’est un peu nul… D’autant qu’il y a déjà une photo de vous sur le blog…

- oui, j’ai bien compris ce que tu voulais dire…

- ça ne vend pas du rêve de vous rencontrer pour de vrai…

- OUI, J’AI BIEN COMPRIS CE QUE TU VOULAIS DIRE et non ce n’est pas ça le lot du vainqueur !!! C’est pouvoir cuisiner dans une VRAIE cuisine avec un VRAI pro…

- ok, ok, ne vous énervez pas comme ça, on se posait simplement la question ! »

juin
3
2012
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Mon dimanche en images #18

Posté dans Elle ne cause plus

mai
31
2012
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Vino & Gusto (à Rennes), l’endroit où prendre des apéros interminables en terrasse

Bon, allez, il y a un moment où il faut dire les choses clairement : l’Italie sera le flirt de mes beaux jours 2012. Je parle évidemment de gastronomie et pas de chaussures ou de football, vous aurez pu vous en douter (je n’occulte pas pour autant les temps difficiles que connaissent les Italiens en ce moment…)

La cuisine italienne a toujours été une de mes favorites mais après une soirée à Il Toscano (on y retourné deux fois depuis, il faut que je mette l’article à jour ), un épisode de Cuisine des Terroirs sur la région de Molise, un fiston fana de pâtes fraîches et que je suis en train de transformer en maître du pesto (tandis que son petit frère est formé à la salade de tomates), je suis en passe de devenir… Italienne ! (Vous aurez remarqué ce sens de la mesure tout en subtilité qui me représente si bien)

Donc, samedi dernier, après une journée parfaite, je me suis retrouvée en bonne compagnie à la terrasse de Vino&Gusto, un endroit très chaudement recommandé par Kevin Delot (Cesson Cooking) et sa douce. Bien abrité sous les trombes d’eau, nous avons découvert et adoré l’endroit.

mai
29
2012
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Le poulet croustillant parfait de ma BFF*, Nigella Lawson (lait ribot inside)

Posté dans Viande

poulet croustillant de Nigella LawsonLe lait ribot, les gars, c’est un des meilleurs produits du monde et cette recette nous le prouve une nouvelle fois, au cas où les scones et les pancakes n’auraient pas été assez convaincants… Alors, pourquoi est-ce aussi génial d’utiliser du lait ribot pour paner des escalopes de poulet ? D’abord, parce que le lair ribot, c’est le moelleux et si on pane du moelleux avec du croustillant, on arrive à un truc pas mal. Ensuite, niveau pratique, c’est plus facile à doser que des oeufs battus et ça évite d’avoir 3 assiettes chapelure+farine+oeufs battus…

Que dire de plus ? Si c’est très bon et pratique, pourquoi s’en passer ?

Pour la marche à suivre, on se doute que c’est très simple mais suivons quand même la recette de Nigela Lawson, le résultat est délicieux :

mai
25
2012
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Purée de fèves « satay »

Posté dans Apéro , Sauces

purée de fèvesCa vous dirait une « fève party » ? Je dis ça parce que les fèves, j’adore ça mais on a quand même connu moins pénible à préparer… Je n’ai pas passé un super bon moment debout devant le plan de travail de ma cuisine. D’où l’idée de la « fève party »…

On se mettrait dehors à l’ombre (parce qu’il ferait beau, et oui), on serait assis confortablement, on boirait des p’tits coups et on aurait de grandes conversations philosophiques, par exemple à propos des « finals » de toutes les séries qu’on aime. En même temps, on éplucherait des fèves et voilà, bim bam boum, la « fève party » !

Dans la même idée, on peut imaginer une gyoza party, et hop chacun repart avec 1000 ravioli qui auront été faits dans la joie et la bonne humeur.

Je me rappelle ainsi chez ma grand-mère de « on-a-tué-un-cochon party« , « on-a-tué-plein-de-lapins party » et bien sûr « on-met-le-vin-en-bouteille party » (pour tout vous dire, lors d’une partie de ce dernier genre, âgée d’à peine 4 ans, je me suis brûlée les petons avec l’eau bouillante qui servait à stériliser les bouchons… J’en garde deux adorables petites cicatrices qui à mon avis sont en fait des sceaux de Dionysos).

mai
23
2012
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

La tourte briochée est de retour !

Posté dans Apéro , Boulange , Plat complet

Bon, cette tourte, ce n’est jamais que la TROISIEME fois que j’en parle sur ce blog, ça va…

Est-ce que je tourne en rond ? Est-ce que j’ai perdu la foi, le modjo, l’inspiration ?

Et bien non, je suis juste fidèle en sentiments, et comme l’autre le dit si bien, « quand j’aime une fois j’aime pour toujours »…

Après une version « assez » fidèle à l’originale de Cléa, une version sucrée, voilà une version « je passe en mode été, faites ce que vous voulez mais chez moi, maintenant c’est tomates, pesto et rosé à gogo« .

On reprend donc la même pâte à l’huile d’olive, on y ajoute 1 càs de zaatar maison  :

  • 235g de farine T80
  • 5g de levure de boulangerie déshydratée
  • 60g d’huile d’olive
  • 125 ml de lait de soja
  • 1càc de sel
  • 1 càs de zaatar

On pétrit bien les ingrédients, on laisse lever au chaud pendant 1h30 environ.

On façonne comme on le souhaite, on garnit, on laisse lever à nouveau (45 mn cette fois).

On cuit 25 mn à 180 degrés.

Et pour garnir :

  • un verre un coulis de tomates maison
  • une petite courgette coupée très finement à la mandoline
  • du parmesan
  • de la tomme du Valais
  • quelques anchois selon le goût
  • 2 oignons rouges confits au vinaigre balsamique et au thym

J’ai mis d’abord du parmesan fraîchement râpé sur le fond (pour qu’il absorbe l’eau des courgettes) , puis des tranches de courgettes, un peu de sel, du coulis de tomates, des oignons et des anchois selon le goût et de la tomme du Valais (bien sûr, vous pouvez mettre un autre fromage, moi j’ai ramené celui-là de l’étal de Sébastien Balé au marché des Lices samedi et ce truc est archi-fondant et bon quand il est cuit ).

Avec cette quantité de pâte et de garniture, j’ai fait une tourte-mère dans mon moule à charnières (diamètre 22 cm) et testé 12 « façonnages » dans les empreintes d’un moule à mini-muffins. La garniture m’a tellement plu que j’ai eu du mal à départager les bouchées obtenues, il vaut donc mieux choisir les plus jolies et pratiques.

Finalement la tourte mère, je ne la trouve pas si moche d’ailleurs.

A noter aussi, la garniture qui m’a tellement plu permet une dégustation chaude, tiède et même froide (sans exagérer quand même, à la sortie du frigo, ce ne sera pas l’idéal). Ce qui m’amène donc à envisager d’en faire des empanadas à emmener en pique-nique !

Voilà, tout est dit, je peux fermer mon blog l’âme en paix, j’ai trouvé comment faire des empanadas qui me plairont et je peux les emmener partout avec moi…

Et vous ? A force de vous en parler vous allez finir par tester cette tourte ou pas ? Allez… ( A prononcer comme les lascars de Very Bad Blagues)

« Madame Dansmacuizine ?

- oui ?

- vous êtes tarée avec votre tourte en fait ! Ca veut dire quoi franchement ?

- oh ben ça va, chacun ses lubies…

- oui mais bon il y a quand même plus utile que la pâte à empanadas quand même…

- comme quoi ? Les championnats d’Europe de Natation ? Les tenues glamour des égéries L’Oréal à Cannes ?

- oui, bon, ok, faites pas la blasée non plus… Et ok, en fait ça passe les empanadas… »

mai
21
2012
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Une idée pour l’apéro #4 : mini tiropitas

Posté dans Apéro

mini spanakopitas Tout le monde ici sait que je n’ai inventé ni l’eau chaude ni le fil à couper le beurre ? Oui ? Ah, depuis longtemps, ok…

Bon et bien tant mieux ! Le concept de cette rubrique n’est pas de proposer des idées extraordinaires mais des coups de pouce pour préparer facilement, et si possible sans trop se fatiguer, un apéro digne de ce nom, et je peux vous garantir que ces spanakopitas version mini sont de terribles alliés  avec un formidable avantage : on peut y vider le frigo !

Pour 12 bouchées, il vous faudra par exemple :

mai
20
2012
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Mon dimanche en images #17

Posté dans Elle ne cause plus

mai
11
2012
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Une soirée avec Cesson Cooking

Cesson CookingIl y a quelques temps, je reçois une sympathique invitation dans ma boîte mail : je suis conviée à découvrir la cuisine de Kevin Delot, de Cesson Cooking qui donne (entre autres) des cours de cuisine à son domicile, un joli appartement lumineux à Cesson-Sévigné. Je tarde bêtement à répondre, le temps de synchroniser ma montre à celle de mon partenaire de vie et je finis évidemment par accepter, avec en plus la perspective de rencontrer Aurélie, collègue blogueuse conviée elle-aussi.

DansMaCuizine