Article(s) ayant le tag beurre



sept
18
2014
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Mon premier kouign amann

Posté dans Boulange , Bretagne

mon premier kouign amann

Enfin, ça y’est, j’ai fabriqué un kouign amann de mes propres mains ! J’ai attendu quelques années mais finalement à peine (!) plus que Bernard qui en a réalisé un pour la première fois à quatorze ans. C’est à lui que j’ai piqué la recette pour ce premier essai parce que je lui fais confiance (on a une histoire commune autour d’une soupe froide venue des pays chauds mais je pense qu’il ne se souvient pas de moi) et que ses falafels étaient délicieux.

 

Commentaires fermés

jan
30
2013
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Blondie chocolat blanc et canneberges

Posté dans Goûter

blondiechocblanc-copie

Dimanche nous avons fêté les 4 ans de Rigolus et comme je suis un peu fainéante sur le bord, j’avais décidé que les invités amèneraient l’apéro ( à boire et à manger) et le dessert (ça marche seulement avec les invités très gentils, il ne faut pas exagérer non plus…)

 

Le choix de ma soeur pour le dessert s’est porté sur un blondie chocolat blanc – canneberges et je peux vous dire que j’ai vu des larmes de beurre bonheur couler sur les joues de tous les convives…

 

En bons Bretons que nous sommes, je crois que ce léger goût de palet nous a bien plus. Et la texture a fini de me convaincre, c’était merveilleusement fondant. J’avais déjà testé le blondie, plusieurs fois même, au chocolat et aux raisins mais depuis un moment cette régalade était tombée par inadvertance dans les oubliettes de ma cuizine. Autant dire qu’il en est désormais sorti et que c’est uniquement par manque de temps que je n’en ai pas fait un autre l’après-midi même. Les canneberges séchées ne me lassent décidément pas et sont une fois encore parfaitement à leur place !

juin
15
2012
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

« Mes madeleines » ancel (concours inside)

Posté dans Goûter , Sponsorisé

Commençons par planter le décor et vous parler de la place des madeleines dans ma maison (oui, parce que ma cuizine, elle est dans une maizon) : je vis entouré d’adorateurs de madeleines (Et de pâtes de fruits mais c’est une autre histoire). Pourtant, je n’en ai JAMAIS préparé  et ça ne m’a même jamais traversé l’esprit de les faire moi-même, sans doute à cause de cette histoire de bosse (appelez-moi tout de suite un psychanalyste freudien). C’est donc quelque chose que j’achète tout prêt, tantôt chez le boulanger, tantôt au supermarché sans faire bien attention à la liste des ingrédients… Alors quand on m’a proposé de tester la préparation pour madeleines d’ancel, je me suis dit qu’on avait un jury tout prêt à la maison et j’ai accepté.

Faisons quand même les présentations : ancel est une marque née à Strasbourg il y a fort longtemps (en 1919), elle appartient au groupe Dr Oetker. Ce dernier tient son nom du pharmacien allemand, August Oetker, qui un jour se dit : « Crévindiou, mais nos bonnes ménagères auraient bien besoin de petits sachets de levure chimique pour nous faire leurs délicieux gâteaux plus aisément ! » et inventa donc le premier sachet de levure individuel. Depuis 1919, ancel a fait du chemin et on croise la marque un peu partout dans les supermarchés et les cuisines.

Causons maintenant la nouveauté « Mes madeleines » : la préparation testée se présente sous la forme d’un sachet par boîte accompagné de moules en carton. On fait 12 madeleines pour un peu moins de 3 euros et de 15 mn. Pour se faire, on mélange au contenu du sachet 75g de beurre fondu et 2 oeufs.

C’est ce que j’ai fait, en testant plusieurs trucs :

  • il est conseillé de beurrer et fariner les moules : j’ai fait ça sur un moule, j’ai juste beurré le deuxième et laisser le troisième tel quel. Les trois se sont démoulés super facilement, celui sur lequel je n’avais rien mis a simplement gardé plus de matière (voir photo). Donc, pour les fainéants, on peut envisager de ne pas beurrer ni fariner.
  • il est aussi conseillé de mélanger les ingrédients avec une cuillère à soupe : j’ai testé à la cuillère et au robot et je confirme le conseil de la cuillère. Au robot, à moins peut-être d’être vigilant, la pâte est vite trop mousseuse et la consistance des madeleines manque de densité, un peu comme des muffins dont on aurait trop travaillé la pâte donc.
  • le temps de cuisson conseillé est de 5 à 10 mn : avec mon four, ça a été 10 mn, sans hésitation, et celles du côté manquaient un peu du joli bord brun caractéristique.

A la sortie du four, j’ai obtenu 12 jolies madeleines qui ont toutes été dévorées pour le goûter du dimanche, je dois bien avouer que la rapidité de la préparation est épatante. Ancel propose quelques idées pour varier les plaisirs : madeleines tea-time (avec 2 sachets de thé finement mixés), citron-pavot, marbrées ou encore cerises confites-pistaches.

Dans la série de « Mes Madeleines » et des innovations 2012, on peut aussi trouver le flan pâtissier, la pâte à tarte croustillante et le cheesecake et je suis plutôt curieuse de voir ce que ça donne, surtout pour le cheesecake qui n’est rien de moins que mon dessert préféré.

Si vous êtes aussi de vilains curieux (ou des mignons curieux), ancel propose de faire découvrir ses produits à 3 d’entre vous : pour tenter votre chance, il vous suffira de me donner l’idée qui vous inspire le plus pour customiser « Mes Madeleines », ensuite il y aura un tirage au sort dans les commentaires pour désigner les 3 gagnants.

Les lots à remporter sont :

  • 1er lot : panier ancel (2 innovations) + 2 bons de réduction (2 et 3€) à valoir sur les gammes de produits Dr.Oetker ancel + 1 chèque cadeau de 20€ à valoir chez Alice Délice.
  • 2e et 3e lot : panier ancel avec 2 innovations + 2 bons de réduction Dr.Oetker ancel.

« Madame Dansmacuizine ?

- oui ?

- nous, on joue, et on propose l’association pistaches-cerises confites !

- houlala, tu t’es drôlement cassé la tête… EN RECOPIANT UNE DES IDEES NOTEES PLUS HAUT !

- ben, oui mais bon… On peut jouer quand même ?

- non

- ben on ne jouera plus jamais alors…

- ok (quel dommage) »

Vidéo virale par ebuzzing

jan
27
2012
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Super soupe au haddock

Posté dans Soupe

Soupe de légumes au haddockBright eyed mum  (c’est son pseudo par ici et ça lui va TRES bien ) pourrait me dire :  » Mais pourquoi donc remets-tu cette soupe ici alors que tu m’en as donné la recette simplissime dans les commentaires du dernier billet sur une soupe ? »… C’est vrai mais bon, il ne faut pas oublier que je me sers de mon blog pour retrouver des recettes ! Et oui… N’oublions pas non plus qu’il y a bientôt 6 ans, ce blog a été créé uniquement dans le but de retrouver facilement les recettes que j’avais testées et aimées. Donc, hop hop, soupe de légumes au haddock et photo lamentable !

(Vous vous dites peut-être que j’aurais pu utiliser un carnet à la place d’un blog  ? Oui, mais non. Les carnets, j’adore ça mais pour la cuisine, ça ne colle pas avec mon léger souci de « il y a de la farine jusqu’au plafond » qui, j’en suis vraiment certaine, est moins flagrant sur un blog. Et je ne vous parle pas de mon écriture qui serait, je cite, « illisible »…)

Donc, encore une super soupe, avec du haddock et pour 4 bols :

nov
10
2011
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Velouté de légumes au saumon fumé pour le « défi-soupes » : la soupe qui fait peut-être grandir

Posté dans Soupe

velouté de légumes au saumon fumé« De la soupe ? Sérieusement, encore de la soupe ? »

Et oui, encore de la soupe (mais le prochain billet, c’est resto). Et la bonne blague, c’est que c’est ENCORE la faute du dernier Saveurs… J’y avais trouvé p39 un velouté pommes de terre-poireaux avec du saumon fumé. Ma recette finale n’a plus grand chose à voir mais l’idée du saumon fumé est vraiment excellente et fait tout le charme de la soupe, avec l’assaisonnement.

juil
11
2011
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

La purée de petits pois

purée de petits pois comme un chefRien de tel que le mois de juillet pour tomber amoureuse de la purée de petits pois. Et pour en faire pour la première fois, en s’appliquant bien comme j’ai vu faire le chef Pierre Legrand… Je vous donne donc une recette de « pure purée » selon ce que j’ai vu faire (on en reparlera), tout à fait délicieuse mais pas exactement rentable.

Pour une mini-portion de purée (oui, je sais… Mais pour un bébé, à mon avis, c’est la quantité parfaite) :

  • 332g de petits pois avec leur cosse = 157g de petits pois à cuisiner
  • 15g de beurre salé
nov
29
2010
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Jamie vs Mightyboy #21 : les quenelles de Jamie Oliver (« Tout le monde peut cuisiner »)

ragoût de porc à la tomate et au cidre La semaine dernière, avec cette même photo et une évocation de boulettes bien grasses, j’avais éveillé la curiosité du Kibou. Elle avait dit qu’elle n’attendrait pas une semaine mais en fait, elle menace et puis plus rien (ça peut servir de savoir ça) ; en même temps, elle a publié une nouvelle recette sur son blog, on ne peut pas trop lui en demander.

Donc dans « Tout le monde peut cuisiner », Jamie Oliver propose 4 recettes des base de ragoût et 4 façons de les customiser avec un accompagnement surtout à base de patates. Mais pas que, et c’est là qu’interviennent les boulettes de gras, aussi appelées « quenelles ».

nov
6
2010
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Un séjour au domaine de Keramoal

Je profite de ce week-end pas du tout pluvieux (il ne faut pas croire, des fois, les Bretons peuvent en avoir marre de la pluie, même s’ils sont bien équipés) pour venir parler un peu de notre dernier séjour en Keramoalie.

J’ai plutôt honte d’avoir mis tant de temps avant d’en parler alors que je dois transmettre deux informations de la première importance :

  • les pommes de terre et le beurre (salé), ça s’entend quand même divinement bien. Je n’ai pas eu l’occasion d’assister à la cuisson mais la fiancée d’Erwan de Keramoal a laissé entendre que la quantité de beurre qui avait été utilisée était surprenante. J’en ai surtout retenu que ces pommes de terre étaient parmi les meilleures que j’ai jamais mangées…
  • je ne suis pas végétarienne… La côte de boeuf au barbecue était une tuerie ! J’en salive de l’écrire avec la photo sous le nez. J’aurais pu dire à quel point je trouvais ça bon à chaque bouchée mais ça aurait pu être un peu embêtant pour nos hôtes. Et moi, quand on me nourrit bien, j’ai envie de bien me comporter (dans la mesure du possible, bien sûr, il y a des contre-exemples…)

oct
29
2010
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Empanadas et pâte brisée

Empanadas au thon Il y a peu, Pauline se demandait (sur son fameux blog « Beau à la louche ») si elle n’allait pas finir par nous saouler avec toutes ses empanadas.

Et bien, non. Loin de là. J’ai été obsédée par les empanadas pendant au moins 10 jours après la fin de la saga.

Il y a un truc que j’aime beaucoup en parcourant les blogs et les magazines de cuisine : tomber sur des recettes qui réveillent quelque chose que j’adore mais que j’avais un peu laissé tomber. Bon, en même temps, les empanadas avec une pâte toute prête, ce n’est presque pas bon marrant…

Avec ses jolies photos, Pauline a vraiment réveillé mon amour pour les empanadas. Je recopie donc les ingrédients pour la pâte vite fait (et bien fait, si, si, ça arrive), hop hop hop, y’a plein de beurre mais tant pis (je n’aime pas mettre plein de beurre dans une pâte mais c’est juste parce que j’ai peur de manquer en attaquant comme ça une plaquette).

Je mesure tout soigneusement : le beurre salé, à l’oeil, et la farine dans mon gros verre mesureur très précis.

Pour les étapes, je me suis bien appliquée

Mais le résultat… Bof, bof : j’ai eu du mal à travailler la pâte finement et la texture finale était assez sablée. Et mon partner, il trouve ça mauvais la pâte sablée. Je ne me suis pas risquée à une deuxième tentative mais suis sûre et certaine que j’ai raté quelque chose quelque part… Je suis bien sûre un peu vexée par cette histoire mais la vie est trop courte pour rester vexée plus de 30 secondes (encore un petit adage pour aider à surmonter ces temps troublés)…

DansMaCuizine