Article(s) ayant le tag italie



oct
1
2013
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Des piadine sinon rien ! (Même pour faire des tacos)

Posté dans Boulange , Sandwichs

 tacos piadine

Les mini burgers, c’est bien… Mais les mini tacos piadine, c’est mieux !

Honnêtement, comment résister à ces adorables petites bouchées ? Moi, je ne peux pas. Celles-ci étaient particulièrement savoureuses et appétissantes et dans une prochaine version, j’y mettrais mettre du porc confit effiloché et du chou rouge.

Les piadine de Diane

Les piadine de Diane

Pour la pâte, je suis toujours à la recherche de la version parfaite mais depuis cet été, je fais les tacos et fajitas en version italienne : en fait, j’utilise la recette de la piadina, découverte en live lors d’un apéro dînatoire chez Diane où nous nous étions drôlement régalés.

oct
15
2012
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Le focaccia burger

Posté dans Boulange , Sandwichs

focaccia burgerSTOP-ALERTE FOCACCIA BURGER ! Arrêtez tout (non, pas à ce point-là tout de même…) ! J’ai si peu de temps et tant de choses à vous raconter ! Comme ce matin, c’était dur de se lever, pour vous comme pour moi, je me suis dit qu’attaquer la semaine par un burger pourrait nous apporter à tous un peu de réconfort. Je vous avais déjà parlé de la recette de focaccia que j’ai adoptée définitivement dans sa version traditionnelle comme dans sa version express, toutes deux tirées de chez « Complètement flou ». J’en ai déjà fait une focaccia surprise et puis j’aime bien amener une focaccia et une tartinade quand on est invités (une fois tous les deux ans à peu près, ça va, je ne me fatigue pas trop). La dernière tartinade m’avait d’ailleurs bien plu : restes de poulet rôti, poivrons grillés, ricotta, pesto de roquette et noix de cajou. C’était crémeux, croquant, savoureux et fait avec les restes du frigo…

 

sept
7
2012
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

La focaccia façon « pain surprise »

Posté dans Apéro , Boulange

focacciaJe ne sais pas quel esprit diabolique a un jour décidé d’inventer le pain surprise mais il a réussi son coup : un pain dont la croûte sera jetée à la poubelle, dans lequel se trouvent des mini sandwichs de mie qu’on prend au hasard sans savoir ce qu’ils contiennent… C’était déjà pas mal, mais il faut ajouter à ça que souvent les garnitures sont lamentables tandis que le prix est effrayant ! Bien joué le type diabolique… (Petit clin d’oeil à mon cousin Meriadeg avec qui j’ai eu ma dernière expérience de Pain surprise ! « Tu crois que c’est quoi ? »"Des rillettes »"Ou plutôt des rillettes pas bonnes »)

juil
30
2012
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

La panzanella de ma mémé napolitaine

Posté dans Barbecue , Salade

panzanellaComme personne ne lit de blogs l’été, je vais en profiter pour caser de gros mensonges dans les titres de mes articles. Ca risque de se reproduire souvent, vous verrez bien si vous avez l’impression que je me moque du monde ou que, vraiment, sur ce blog, on sait s’amuser. (Moi, mon rêve c’est qu’en arrivant sur mon blog, vous vous disiez, « Je sens que je vais me plaire ici »… Quand on dit ça dans la vraie vie avec ma soeur, ça a en général un léger rapport avec la présence d’alcool mais bon, j’ai bon espoir que vous ne souffriez pas du même travers !)

 

Donc, cet été, je fais des fixettes diverses et variées, je me pose des questions existentielles telles que « Pourrais-je à nouveau apprécier des merguez ?« , « Suis-je une vraie Bretonne d’Ille-et Vilaine si je n’aime pas la galette-saucisse ?« , « Pourquoi est-ce que je prépare les meilleurs burgers maison à l’heure où on ne peut plus les prendre en photo ? »… Vous voyez que pendant que certains se dorent la pilule et glandent, d’autres sont tout près d’écrire un guide de vie philosophique…

(Tiens, au fait, rien à voir, mais j’ai rencontré le Kibou pour de vrai. Malheureusement, je ne pourrai pas vous en raconter plus parce que j’ai signé un pacte et l’encre de la plume que j’ai utilisée était un mélange de mon sang et de bière... Tout ce que je peux dire, c’est que c’est encore bien pire que tout ce que j’avais pu imaginer ! J’en frissonne encore… Je pourrais solliciter le témoignage de mon partenaire de vie mais j’ai peur qu’il fasse à nouveau des cauchemars, il a signé le même pacte avec son liquide céphalo-rachidien)

Passons à la recette, parce que ce n’est pas parce que personne ne lit qu’il faut écrire n’importe quoi même si en fait c’est déjà trop tard... La panzanella est une salade toscane qui recycle les morceaux de pain rassis d’une manière délicieuse, j’en ai fait une version inspirée de celle de Jamie Oliver, avec quelques variantes, notamment l’utilisation du Melfor (merci Diane) à la place du vinaigre de vin et c’était la meilleure panzanella que j’ai assemblée dans ma cuizine. Le Melfor, ce n’est pas franchement méditerranéen comme ingrédient mais je sais de source sûre (on m’avait aussi ramené une bouteille) que les Portugais pratiquent le vinaigre de miel et puis, vous connaissez le truc, cuisine métissée blabla cuisine fusion blabla…

La panzanella, bonheur estival

Les ingrédients pour 4 personnes (avec de saucisses grillées de grande qualité et une merguez de grande qualité, et une salade de feta plutôt chouette mais loin derrière la panzanella):

  • 1/3 de baguette au levain
  • 3 tomates
  • 1 poivron rouge
  • 1 boule de chouette mozzarella
  • 1 gousse d’ail frais
  • 2 petites branches de romarin
  • de l’huile d’olive, si elle est vraiment bonne, c’est vraiment mieux
  • du Melfor (vinaigre de miel, c’est doux mais pas trop, j’adore)
  • du sel, du poivre

On allume le four en position grill, à 200 degrés minimum.

On coupe le poivron en deux, on enlève le pédoncule et les pépins et on dépose chaque moitié partie coupée sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. On peut évidemment faire griller d’autres poivrons en même temps et même, par exemple, des aubergines. C’est ce que j’ai fait parce qu’allumer le four pour un seul poivron… Oui… Mais non… (Et je ne grille plus les poivrons entiers parce que je trouve plus simple de les débarrasser des pépins avant cuisson…)

Pendant ce temps, on coupe les tomates dans une passoire disposée sur un saladier, pour laisser le jus des tomates s’écouler (plus la maturité sera parfaite, plus les tomates seront goûteuses, meilleur sera ce qui se trouvera dans le bol…).

On sort le poivron après 15mn, on l’enferme dans quelque chose (un sac plastique, du cellophane, un tupperware, un pull…) et on met le pain coupé en morceaux sur la plaque du four chaude pour qu’il se dessèche si ce n’est pas tout à fait le cas.

Dans un joli bol/plat/bassine, on émince le quart d’un oignon rouge.

On épluche le poivron noirci refroidi.

On égoutte les tomates de la passoire et, éventuellement, on les presse un peu pour obtenir un peu plus de jus. On verse les tomates dans le joli bol/plat/bassine.

Dans le saladier du jus de tomate, on ajoute 4 càs d’huile d’olive, 1 grosse càs de Melfor, la gousse d’ail râpée, les anchois (qu’on peut écraser si on préfère), on sale et on poivre. Normalement ça fait un truc super bon…

C’est le moment de tout mélanger avec le pain : avec les mains c’est plus facile et vous pouvez vous servir des mains des autres si ce n’est pas votre truc.

Evidemment, il y a plein de variantes de la panzanella, à vous de voir celle-ci est vraiment excellente, je la recommande chaudement ! Les croûtons de pain imbibés du jus délicieux sont irrésistibles… Vivement le prochain pains sec !

Il vous reste vraiment trop de pain sec ? Vous pouvez aussi tester le pudding salé au thon, miam…

« Madame Dansmacuizine ?

- oui ?

- alors, on ne publie presque rien en ce moment ?

- pas faux, mais c’est normal parce que je suis en vacances dans une villa en Croatie et le personnel de maison ne me laisse même pas entrer dans la cuisine pour regarder comment le chef me prépare des petits menus gastro… C’est vraiment la galère ! Et puis j’ai piscine tous les matins, tous les après-midi et tous les soirs, ça ne me facilite pas les choses…

- pfff, n’importe quoi, on est sûrs que vous n’avez même pas de raison valable de ne pas publier ou de ne pas cuisiner !

- et bien, je te laisse croire ce que tu veux, comme je te le disais, j’ai piscine… »

 

mai
31
2012
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Vino & Gusto (à Rennes), l’endroit où prendre des apéros interminables en terrasse

Bon, allez, il y a un moment où il faut dire les choses clairement : l’Italie sera le flirt de mes beaux jours 2012. Je parle évidemment de gastronomie et pas de chaussures ou de football, vous aurez pu vous en douter (je n’occulte pas pour autant les temps difficiles que connaissent les Italiens en ce moment…)

La cuisine italienne a toujours été une de mes favorites mais après une soirée à Il Toscano (on y retourné deux fois depuis, il faut que je mette l’article à jour ), un épisode de Cuisine des Terroirs sur la région de Molise, un fiston fana de pâtes fraîches et que je suis en train de transformer en maître du pesto (tandis que son petit frère est formé à la salade de tomates), je suis en passe de devenir… Italienne ! (Vous aurez remarqué ce sens de la mesure tout en subtilité qui me représente si bien)

Donc, samedi dernier, après une journée parfaite, je me suis retrouvée en bonne compagnie à la terrasse de Vino&Gusto, un endroit très chaudement recommandé par Kevin Delot (Cesson Cooking) et sa douce. Bien abrité sous les trombes d’eau, nous avons découvert et adoré l’endroit.

avr
26
2012
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Il Toscano (à La Mézière, près de Rennes)

Je traine, je traine… Ca fait déjà quelque temps que je veux vous raconter ma soirée au restaurant Il Toscano ! Ce n’était pas ma première soirée là-bas mais sans aucun doute la plus réussie, la fin de soirée ayant été l’occasion d’une longue discussion autour de la cuisine avec Simone Poggeti, le truculent patron de l’endroit (que je pensais antipathique, c’est pas bien de juger les gens sur les apparences). Depuis, j’ai le cerveau en ébullition et j’envisage à peine d’aller à nouveau au restau sans avoir l’occasion de discuter cuisine avec le patron. Découvrir les priorités et les contraintes de chacun et l’envers du décor (j’ai tout visité!), quel plaisir…

mar
21
2012
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Ravioli au poulet-carottes râpées-oignons nouveaux

Posté dans Pâtes , Plat complet

ravioli pouletSamedi dernier, je fais des tagliatelles maison pour 3 personnes, en utilisant la même recette que d’habitude, dont je raffole.

Dimanche, je décide de faire des ravioli avec mon reste de pâte. J’étais enthousiaste et contente de cuisiner dans mon gros gilet tout doux d’unc couleur que PERSONNE  ne porte : je cuits deux filets de poulet dans une casserole de bouillon, je les effiloche ensuite à la main. J’y ajoute une carotte râpée et deux oignons nouveaux émincés (j’adore les oignons nouveaux). J’assaisonne de paprika fumé, de cumin, de sel et de poivre. Je goûte, je trouve ça bon.

mar
5
2012
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Gnocchi de châtaigne à la sauce gorgonzola

Posté dans Entrées , Plat complet

gnocchi châtaigneDes gnocchi à la farine de châtaigne, dans une sauce gorgonzola avec de la poitrine fumée grillée et des noisettes concassées, voilà tout est dit ! La recette, très librement interprétée, est issue d’un Petits plats Marabout entièrement dédié aux gnocchi et vraiment excellent : pour les fans de gnocchi qui peinent à se renouveler, c’est un bon conseil de lecture.

Je vois très bien ce plat en portion réduite en entrée : les gnocchi de châtaigne sont fameux, la sauce gorgonzola a mille fois ses preuves, ainsi que la poitrine fumée, et le tout saupoudré de noisettes vaut l’effort en cuisine ! (Je veux dire par là que faire des gnocchi  prend un peu de temps, le niveau de la recette, lui, est accessible à tous !)

déc
16
2011
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Lasagnes individuelles aux sardines au chorizo

Posté dans Poisson , Produits

lasagnes individuelles sardines et chorizoJ’avais croisé, en me baladant sur la blogobouffe américaine, des lasagnes individuelles cuites dans des moules à muffins. L’idée m’avait tout de suite tentée et je l’ai finalement mise en pratique la semaine dernière, c’est cool, non ? (Ou alors vous n’avez rien à faire de mes errements sur le net et ça, ce n’est pas très chouette et pas vraiment « esprit de Noël)

J’ai profité de l’envoi de sardines au chorizo par Père Loustic pour décider des ingrédients de mes lasagnes (ils m’ont aussi mis dans le colis de la confiture de lait au rhum avec un super parfum de vanille mais je n’étais pas sûre du mariage de saveurs sardines-confiture de lait) :

déc
2
2011
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Fleischnaka d’Osso Bucco #2

Posté dans Pâtes , Viande

Fleischschnaka d'osso buccoRappelez-vous, lundi, nous avions fait un Osso Bucco pour cinq alors qu’on était deux. Il nous restait donc pas mal de viande extra-fondante et un peu de sauce super goûteuse, le genre de restes qu’on aime (ben si, c’est mieux qu’une croûte de fromage et un bout de langue de boeuf moisie).

Les fleischnaka, j’avais déjà essayé avec un reste de pot-au-feu, comme il se doit et j’avais vraiment trouvé ça super bon, avec en prime un vague air de famille avec un ravioli germanique que j’apprécie tout particulièrement. Depuis quelques temps, je sentais monter doucement l’envie de refaire des fleischnaka, mais pas forcément du pot-au-feu, et donc, ça trainait, ça trainait, ça trainait… Quand j’ai vu dans la sauteuse ce reste d’Osso Bucco,je me suis dit que peut-être, peut-être l’Italie accepterait de se faire enfermer dans une pâte alsacienne et roulée comme un escargot (ce que ne montre pas la photo, ok, c’est vrai).

Page 1 sur 3123
DansMaCuizine