Article(s) ayant le tag lait ribot



fév
5
2017
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Krampouz Fest #3 : blinis au lait ribot et au citron

Posté dans Apéro , Brunch

La recette des pancakes au lait ribot et au citron

Des blinis au lait ribot c’est bien. Des blinis au lait ribot ET au citron ET aux graines de pavot, c’est encore mieux. J’aime tellement le citron qu’il faudrait que je rachète des Regalad pour voir si je n’en suis pas arrivée à les préférer à ceux à la framboise et à la cerise…

 
J’ai dégusté ces blinis avec des tas de garniture pour trouver celle qui se marierait à merveille avec le citron et je pense que le poisson arrive loin devant le reste. Une rillette de saumon ou de sardines, ou un morceau de maquereau grillé avec un peu de fromage frais… et on bien.

fév
22
2016
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

La saga du lait ribot : la brioche

Posté dans Boulange

brioche au lait ribot

Vous vous rendez compte que n’avais pas encore réalisé de brioche au lait ribot et que je continuais à dormir sur mes deux oreilles ? (A vrai dire, et comme vous me posez la question, je ne dors pas très bien ces temps-ci mais ça va, ça va). Heureusement les vacances et les enfants sont passés par là, et un peu grâce à eux, je me suis retrouvée à préparer cette petite merveille.

En réalité à chaque fois que je demande à mon fils ainé ce qu’il veut qu’on cuisine ensemble de sucré, il me répond invariablemement : « des rouleaux au chocolat ». Pour votre culture, les rouleaux au chocolat sont composés d’une pâte sucrée, qui est ensuite garnie de crème pâtissière et de petites de chocolat avant d’être roulée sur elle-même. On veille à colmater les extrémités, on passe ce boudin au four et on le découpe en tranches une fois tiédi. Et c’est très bon.

mar
16
2015
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

La recette du burger préféré des Français : Le grand Bé

Posté dans Bretagne , Concours , Sandwichs

burger Bretagne Jacquet

Un jour dans ma boîte mail : « Dis-donc Stéphanie, toi qui es si géniale et en plus particulièrement canon pour une blogueuse culinaire, ça te dirait pas de représenter la Bretagne pour un concours de burger ? » (Hé, il faut danser la vie, non ? On n’est pas là pour retranscrire fidèlement ce qui se passe sur mon gmail non plus…) J’ai quand même réfléchi parce que c’est toujours compliqué d’accepter ce genre de proposition quand on a l’impression que le planning de la semaine est à peu près plein comme un œuf et qu’on a envie de faire les choses bien. Mais bien sûr, j’ai finalement accepté.

Un carton plein d’une cinquantaine de pains hamburgers plus tard, je commençais les essais  pour la recette du burger préféré des Français. Pour tout vous dire, en apprenant que c’était Jacquet qui organisait ce concours, je n’ai pas percuté que les pains seraient fournis (vous pouvez me traiter de débile) et j’ai pensé dans un premier temps dégainé mon superbe pain au blé noir et au lait ribot. Ensuite je me suis dit qu’imaginer une recette de burger sans faire le pain c’était du niveau maternel. Finalement non ! Et je dois avouer que je suis super contente du résultat obtenu.

fév
1
2015
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Pancakes au lait ribot et à la pomme

Posté dans Bretagne , Goûter

recette de pancakes au lait ribot

Salut les p’tits potes ! Bon on ne fera pas de dimanche en images aujourd’hui mais on ne va pas non plus passer cet ultime jour de la semaine dans un silence monastique…  (Sauf pour le « lecteur », il est jamais là le dimanche et c’est pas prêt de changer si vous voulez mon avis. J’aimerais pas trop savoir ce qu’il fait de sa journée d’ailleurs. Et non, le Kibou, ce poste n’est toujours pas à pourvoir…).

sept
1
2014
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Le goûter parfait de la rentrée: pancakes myrtilles et chocolat blanc

Posté dans Brunch , Cuisine rapide , Goûter

pancakes myrtilles chocolat blanc

L’année dernière, le goûter parfait de la rentrée, c’était pain au lait à la cannelle et gelée de groseilles, le tout fait maison. En ce temps-là, je bossais en free-lance et la rentrée, ça se faisait tranquille. Cette année, le goûter – des pancakes myrtilles et chocolat blanc – est tout aussi parfait mais légèrement plus rapide à préparer.

 

Ces pancakes font également  partie de mes summer hits et finalement, la variante d’aujourd’hui n’est qu’une adaptation de la seule et unique recette des buttermilk pancakes. Parce que le lait ribot, vous le savez déjà que c’est le bonheur…

oct
4
2012
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Cobbler à la tomate et au gorgonzola… Premier cobbler salé d’une longue lignée ?

Ca fait plusieurs semaines/mois que je suis tombée sur ce cobbler salé aux parfums que j’aime tant : tomates, ail, oignon, balsamique, gorgonzola… Il y encore quelques jolies tomates locales sur les étals mais il ne fallait pas tarder sous peine de devoir attendre trop, bien trop longtemps. Alors, oui, bien sûr, je pouvais tester une autre version mais les tomates rôties ont tellement été appréciées cette année que je les voulais dans ma première tentative de cobbler salé ! (De cobbler tout court d’ailleurs mais on n’en dira pas plus pour conserver cette image que j’essaie à tout prix de donner, celle de la fille qui a tout essayé en cuisine. cobbler tomate et gorgonzolaPire, qui a tout essayé AVANT les autres !)

 

 

Le résultat a été à la hauteur de mes attentes, c’était parfait servi avec de la roquette bien assaisonnée : j’ai choisi des tomates « cocktails » à la place des tomates cerises et la pâte du dessus est moins épaisse et se tient moins bien que dans la recette d’origine. C’est tout aussi délicieux, j’en suis sûre, mais un peu moins joli, moins « gourmand ». Le reste de pâte cuit seul a donné quelque chose entre le biscuit et le scone, sans doute parfait pour accompagner une soupe, je verrai ça bientôt. Si vous aimez le gorgonzola, vous pouvez augmenter la quantité de fromage pour un goût plus tranché…

Pour 4 personnes :

Pour la pâte à biscuit :

  • 230g de farine
  • 2 càc de levure chimique
  • 1 càc de sucre
  • 1/2 càc de sel
  • 50g de beurre salé
  • 50g de gorgonzola
  • 200 ml de lait ribot

Pour les tomates rôties :

  • 20 tomates coktails
  • 2 oignons rouges
  • 3 gousses d’ail
  • du basilic
  • 3 càc de farine
  • 2 càc de balsamique
  • sel, poivre

On prépare la pâte à biscuit : Dans un bol/saladier, on mélange la farine, la levure, le sucre et le sel. On ajoute le beurre froid en morceaux et on mélange du bout des doigt pour sabler le mélange, un peu comme pour un crumble.

On ajoute le gorgonzola en petits morceaux.

On fait un puits dans le mélange et on y met le lait ribot. On mélange à la fourchette.

On verse la pâte sur un plan de travail fariné et on la pétrit une dizaine de minutes. On obtient une pâte humide mais manipulable.

On recouvre de cellophane et on met au frais.

On prépare le mélange de tomates : on fait revenir les oignons rouges jusqu’à ce qu’ils soient fondants, on y ajoute les gousses d’ail (je les ai râpées) puis, hors du feu, le balsamique.

On préchauffe le four à 190°C.

On mélange les tomates avec la basilic ciselé, la farine, le sel et le poivre. On ajoute les oignons caramélisés.

On verse le mélange dans un plat de cuisson et on enfourne pour 15 mn.

On étale la pâte à biscuit sur le plan de travail fariné sur une épaisseur de 2/2,5 cm environ et on y découpe des cercles (9 pour moi).

On sort les tomates du four, on dispose les cercles de pâte sur les tomates et on y met du lait ribot au pinceau, ainsi que du poivre.

On fait cuire 15-20 mn.

On laisse tiédir 10 mn et on sert !

(Encore une recette avec du lait ribot dedans, je suis définitivement fan!)

  »Madame Dansmacuizine ?

- oui ?

- on croyait qu’on était d’accord pour le truc des galeries ?

- c’est quoi « le truc des galeries » ?

- on avait dit les galeries de photos APRES notre intervention !

- mais on n’a jamais dit ça !

- ah oui ? et bien il est encore temps ! En plus, c’est pas comme si vous faisiez des vraies photos…

- ben c’est quand même des vraies photos quand on y pense…

- bof

- si si

- si vous voulez, oui, vous faites de VRAIES photos… mais moches alors ?

- oui, voilà ! »

 

sept
19
2012
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

{Salsa Bretaña} : Hot-dog au blé noir et lait ribot, garniture « latino »

Posté dans Boulange , Sandwichs

pains à hot-dog au blé noir

{ Salsa Bretaña, c’est toute la semaine à Rennes : du bon rhum à gagner par ici et des abonnements au Mensuel par là !}

Je ne sais pas si vous vous rappelez (enfin, bizarrement je me doute de la réponse), mais l’année dernière on n’était pas loin de la sortie de « Du net à l’assiette », un petit bouquin collaboratif de blogueuses qui présentaient chacune leur recette chouchou et une recette-déclinaison de son choix. Moi, étonnamment, j’avais choisi le burger, je suis une femme très mystérieuse et pleine de surprises ! Donc j’avais fait un burger au maquereau et au haddock, avec plein d’herbes, c’était chouette, très doudou-moelleux (je crois que cet adjectif est entré dans le dico l’année dernière mais c’est peut-être à vérifier)…

La recette du pain n’avait pas pu être casée dans le livre pour diverses raisons et je m’étais dit à l’époque que je vous la proposerais ici. Ensuite, le livre est sorti, la photo du burger ne correspondait pas à ce que j’avais obtenu à la maison au niveau de la couleur de la garniture et je trouvais ça dommage. Tandis que je boudais dans mon coin, j’ai peu à peu laissé tomber l’idée de vous donner la recette du pain, qui n’est certes pas l’invention du siècle mais qui fait tout de même bien plaisir. J’ai mis dedans mon meilleur ami le lait ribot (merci de ne pas appeler ça babeurre à l’intérieur des frontières bretonnes)(mettez Nantes dans les frontières ou pas, ça c’est pas mon problème), je pense bientôt le faire entrer dans ma routine beauté en en prenant des bains. (Routine beauté, j’ai piqué ça sur les blogs de fille, je fais du cross-over de rédactionnel !)

Pour une douzaine de pains à hot-dog :

mai
29
2012
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Le poulet croustillant parfait de ma BFF*, Nigella Lawson (lait ribot inside)

Posté dans Viande

poulet croustillant de Nigella LawsonLe lait ribot, les gars, c’est un des meilleurs produits du monde et cette recette nous le prouve une nouvelle fois, au cas où les scones et les pancakes n’auraient pas été assez convaincants… Alors, pourquoi est-ce aussi génial d’utiliser du lait ribot pour paner des escalopes de poulet ? D’abord, parce que le lair ribot, c’est le moelleux et si on pane du moelleux avec du croustillant, on arrive à un truc pas mal. Ensuite, niveau pratique, c’est plus facile à doser que des oeufs battus et ça évite d’avoir 3 assiettes chapelure+farine+oeufs battus…

Que dire de plus ? Si c’est très bon et pratique, pourquoi s’en passer ?

Pour la marche à suivre, on se doute que c’est très simple mais suivons quand même la recette de Nigela Lawson, le résultat est délicieux :

fév
23
2011
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Buttermilk pancakes

Posté dans Brunch , Goûter

pancakes brunc lait ribotAu cas où certains de vous ne seraient pas au courant, les pancakes parfaits sont faits avec du lait ribot. Ce n’est pas un scoop mais il semble utile de le rappeler aux Bretons qui ont quand même un large choix en matière de lait ribot et ce, dans n’importe quel minuscule supermarché. Petites bouteilles, grandes bouteilles et plusieurs marques…

A la base, le lait ribot me rappelle mon enfance à la campagne (Heidi version argoat) et le bol de mon père avec une galette en morceaux arrosée de lait ribot dedans. Ca se faisait (se fait toujours?) avec les patates aussi et je connais quelqu’un qui aime beaucoup ça.

Récemment j’ai aussi remplacé la crème d’une fabuleuse recette de scones par ce lait et ça m’a beaucoup plu. Allez, la recette…
Buttermilk pancakes (d’apres Heidi Swanson) découverts grâce à « Le Hamburger et le croissant »

Ingrédients pour 2 (environ 8 pancakes) :

- 125 g (soit 1 cup) de farine
- 1/2 cuillere a cafe de levure chimique
- 1/4 de cuillere a cafe de bicarbonate de soude
- 30 g soit de sucre
- 240 mL (soit 1 cup) de lait ribot
- 1 oeuf
- 1 pincée de sel
- 1 cuillère a soupe de beurre fondu ou d’huile vegetale

On mélange dans un gros bol la farine, le sucre, la levure, le bicarbonate et le sel.

On creuse un puits et on réserve.

On mélange dans un deuxième bol le lait ribot, l’oeuf et l’huile et on verse le mélange dans le puits précédemment creusé.

On incorpore délicatement le liquide en prenant soin de ne pas trop travailler la pate. (La pâte a pancakes ne craint pas les grumeaux).

On fait fondre
un peu de beurre dans une poêle. On verse des petites louches de pâte en les espaçant un peu. On les retourne quand de petites bulles éclatent à la surface et on cuit encore une minute.

Ensuite on déguste avec de la confiture, de la compote, du miel ou même du sirop d’érable. Et c’est délicieux… J’ai testé une version rapide « on met tout dans le blender » et ça marche aussi pas mal tout en étant utra-rapide.

Bon, ben je vais aller m’acheter quelques litres de lait ribot, c’est parti (en plus je trouve que ça sent très bon)… (Et pis ça peut dépanner : si on cuit un gros pancake, ça peut faire un oreiller top moelleux)

 » Madame Dansmacuizine ?

- oui ?

- c’est bien beau de faire la super-Bretonne qui veut réhabiliter les produits ancestraux, mais dans des PANCAKES et des SCONES? C’est pas très breton tout ça…

- ben non mais on n’a pas le monopole du lait ribot non plus…

- mouais mais quand même, vous auriez pu faire des crêpes…

- oui, ou du farz buan peut-être ?

- ouais voilà, des crêpes et du farz buan ça aurait été très bien »

DansMaCuizine