déc
26
2016
Envoyer cet article à vos amis !
Rss

Noël 2016 : c’était mieux que bien

Posté dans Uncategorized

Cadeaux de Noël 2016

Ah j’aurais pu faire une merveilleuse vidéo et une superbe galerie photo de ce Noël si je n’avais pas été aussi occupée à profiter du moment… Ce Noël 2016 était bien chouette et bien doux, (contrairement à sa version grippée de 2015) et j’espère que de votre côté aussi. C’est compliqué de toujours passer un bon Noël et ça pour pas mal de raisons donc réjouissons-nous chaque fois qu’on ne finit pas la soirée en larmes ! (Un Noël sans chialer, un plaisir simple…)

Comme vous le voyez, j’ai aussi décidé de saisir l’occasion d’un retour à la maison sans enfant pour faire un come-back en fanfare sur ce blog. Avec tous mes cadeaux exposés à la face du monde ! Non, en réalité sur la photo on ne voit qu’une infime partie de mes cadeaux, je vous en montrerai plus quand j’aurai fait agrandir le garage pour faire de la place à mes nouveaux joujoux (ma Seat Ibiza entame une petite déprime de bon aloi mais tant pis pour elle, c’est le prix à payer pour m’avoir mise sur la paille… Je pense que le SAV chez Lamborghini est bien plus qualitatif et ce tas de boue n’a que 120 000 kilomètres bordel !).

Donc ce Noël en 2016, ça donnait quoi ?

- Des trucs épatants comme le cadeau d’un de mes oncles à son fiston : le tracteur de son propre père remis à neuf, tellement rutilant que sur la vidéo on l’aurait dit échappé d’un musée. La peinture brillait de tant de travail et de fierté que ce Zetor cru je-ne-sais-pas-quelle-année mérite le titre de meilleur cadeau de 2016 de toute la terre. Je suis pas mécontente d’avoir été là pour voir ça !

- Des trucs épatants comme ma sœur et moi ouvrant les cadeaux de l’une pour l’autre et découvrant… la même casquette. On va avoir l’air malin quand on se retrouvera à vendre de la drogue dans les mêmes cages d’escalier tiens… (Pour mes clients habituels, il faudra qu’on cale une astuce pour pas créer de quiproquo. On en reparle).

- Des trucs épatants comme la tenue de mon fils aîné au réveil: tee-shirt des Lakers, short Adidas cuvée 1996, chaussettes, chaussons et… parka. C’était pas joli-joli, j’ai du invoquer l’esprit de Noël pour lui demander d’aller faire quelque chose.

- Des trucs épatants comme Lison, la petite dernière de la famille. Rien de tel qu’un bébé de 6-7 mois pour vous donner envie d’un nouveau specimen à la maison ! (Mais pour moi ça voudrait dire faire des bébés à peu près tous les 7 ans et en fait, bif-bof je suis pas une mère hydre-à-(seulement)-trois-têtes capable de gérer adolescent, gamin et bébé).

- Des trucs épatants comme l’organisation de la bouffe : un apéro qui claque composé des créations de chacun (et on est pas mal nombreux), un plat à base de jambon au porto, trio de purées (maison, ça me fait de la peine que vous vous posiez la question) et sauce crémeuse aux morilles et à l’eau de vie. En dessert, un petit buffet de gourmandises maison parmi lesquelles les délicieux cookies d’Anne, les bouchées protéinées chocolat-cacahouète de Marcelle et le cheese-cake de Jean-Rémi (si vous connaissez des Jérémy, vous êtes autorisés à utiliser ce surnom mais faites-en bon usage).

- Des trucs épatants comme passez Noël dans un gîte, et pouvoir tous rester sur place et se retrouver pour le petit-déjeuner, l’ouverture des cadeaux, l’apéro, les huîtres… Le lendemain, c’est pas le meilleur ? Enfin je dis ça mais je me suis gentiment mise au lit à 2h en accompagnant enfant et mari jusqu’à notre chambre. Lire une histoire à un enfant, c’est un somnifère bien trop puissant. Du coup j’ai loupé les  » j’amène enfin les enceintes alors qu’il est déjà 3h du mat » et  » si on faisait un jeu ? » à 5h. Tout ça alors qu’on avait bien réfléchi à ces questions en amont pour en profiter. On est pas les meilleurs ?

- Des trucs épatants comme d’apprendre de la cousine soigneuse (qui a les yeux vairons les plus dingues jamais observés chez des êtres humains en liberté)(que même le berger australien de mon beau-frère est jaloux) qu’un rhinocéros aime tellement les câlins qu’il peut se retrouver les 4 fers en l’air pour qu’on lui en donne toujours plus (c’est parce qu’il est sensible de la peau). Cette information venant après celle que  les soigneurs ne touchent jamais aucun animal à part dans le cadre de soins spécifiques. Moi qui pensais que ma cousine passait ses journées à se rouler  au milieu des pandas roux et des koalas !

- Des trucs épatants comme ce tout petit bonhomme en terre cuite de la photo,  fraîchement débarqué de Chine et que je sais pas encore comment utiliser. Il doit m’aider à savoir quand l’eau de mon thé est à la bonne température mais je crois que cette vidéo ne va pas m’aider énormément et j’ai carrément peur de faire trop des recherches plus poussées sur « Monsieur Pipi température eau thé Chine »…

Il y a encore eu un tas de trucs épatants et surtout, pour ce qui me concerne, une bonne cure de fous rires. Donc merci Noël 2016 ! (et merci toutes les mifas pour l’organisation aux petits oignons… En tout nous avons eu trois belles soirées de Noël et non, ce n’était pas trop).

Tags:

Photographie de Stéphanie Davalo

A propos de Madame Dansmacuizine

Stéphanie Davalo :
Content & Community Manager à Rennes, blogueuse depuis des temps immémoriaux (2006) je joue à la cuisinière pour dansmacuizine.com !

Vous en reprendrez bien un peu ?



Pimenter d'un commentaire

Nom*

Email*

Site internet

Contenu

Les champs marqués d’une astérisque (*) sont obligatoires

Une critique culinaire

  1. BrightEyedMum le 26 décembre, 2016

    Merci pour ce partage de douceurs citronnées d’humour, c’est comme ça qu’on vous aime madame, continuez la fanfare, ajoutez des majorettes, zim boum boum !

Retour au formulaire
DansMaCuizine