La sauce vierge de Gilles Le Gallès

Voilà bien un truc du quotidien capable de miracles : les sauces. La sauce vierge est parmi les plus simples et géniales et la version de Gilles Le Gallès ne m’a pas déçue.

Il faut dire que je n’avais aucun doute en écoutant l’émission de France Inter dans laquelle il intervenait : j’ai eu la chance de déjeuner et dîner plus d’une fois à La Grée des Landes et j’ai adoré ces moments. En dehors de l’assiette mais aussi dans l’assiette (et dans la piscine pour moi toute seule)… J’ai presque pas envie de vous raconter tellement ça me donne envie d’y retourner !

Mais revenons plutôt à notre sauce vierge. Alors Wikipedia m’a appris que c’était une sauce très française et que Michel Guérard l’avait popularisée dans les années 80. Bonne idée, Michou.

La sauce vierge, c’est simple. Très simple

J’ai ajouté de la tomate à la recette de Gilles Le Gallès, parce que je suis une punk à chiens de la cuisine.

Les ingrédients de la sauce vierge

  • 1 càc de menthe ciselée
  • 1 càc d’estragon ciselé
  • 1 càc de coriandre hachée
  • 1 pomelo pelé à vif et détaillé en petits morceaux
  • 1 càs de ciboules ou oignons nouveaux émincés
  • 1 gousse d’ail pelée, dégermée et pressée
  • 1 tomate détaillée en petits morceaux
  • huile d’olive
  • sel
  • poivre

Je ne suis pas certaine de l’intérêt de vous raconter comment faire, et je sais que vous êtes des vrais débrouillards en plus d’être des génies (j’ai vu ça dans les statistiques du blog, ne faites pas les modestes).

Si vous voulez faire autre chose que mettre tout ensemble et mélanger, je peux vous parler d’une technique pas piquée des hannetons du Kibou : vous faites pareil mais vous passez la sauce vierge au micro-ondes. A ce stade, vous pouvez vous étouffer d’indignation, je vous déconseille quand même de critiquer ouvertement le Kibou. Quand elle m’avait fait visiter sa maison, elle avait mentionné une fosse commune et une réserve d’acide parce qu’apparemment, « ça sert toujours dans une salle de bains ».

Mais rassurez-vous : la fois où je l’ai vue pratiquer cette technique de sauce vierge pointue et disons-le, avant-gardiste, on avait cuisiné aussi des tas de trucs super bons. Je me rappelle notamment de mojitos, un plat que je vous recommande chaudement, assez facile à réaliser.

« Madame Dansmacuizine ?

— salut !

— encore une fois, on va loin dans le technique sur ce blog

— faudrait peut-être t’habituer depuis le temps

— on garde toujours un peu d’espoir

— ben tu devrais pas, tu serais moins déçu et tu m’aimerais pour ce que je suis

— c’est à dire ?

— heu… un… ou une…. tiens, j’y pense, tu as vu  les maquereaux sur la photo ? Qu’est-ce que ça allait bien avec la sauce vierge ! Il faut que je refasse cette recette de maquereaux grillés… Tu sais que je sais lever des filets ? Bon ok, c’est pas super compliqué mais quand même, je suis contente. Au fait je t’ai parlé de mon levain qui s’appelle Rocky et qui est vraiment chouette ? Parce que…

— okkkkkk, c’est bon, vous avez gagné. Le poisson est noyé, merci et au revoir »

 

 

Grains de sel

  1. Oooh mais tu fais du kibou sans le kibou. Génial c’est encore meilleur que l’original. Si t’as le temps j’ai un vieux blog qui creve et qui aurait bien besoin d’un webmaster (imagine la deco date de 2005!). J’avais complétement oublié que j’avais fait une sauce vierge quand t’étais passée. Faut croire que mon plat de mojito m’avait attaqué là cervelle… bordel t’es drôle et tu m’as fait rire meuf. Chapeau. Des bises? Ouais à fond!

  2. ça a l’air appétissant, hâte de tester !

Laisser votre grain de sel

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*