La burger attitude Rennes

« La Burger Attitude » : comment en parler ?

La burger attitude Rennes

Dernièrement il m’est arrivé une aventure très drôle. Je suis allée déjeuner avec mon partenaire de vie à La Burger Attitude, un bistrot à burger rennais. J’en ai ensuite rédigé un billet sur ce blog et j’ai reçu une mail de la part du gérant qui me sommait de retirer mon article pour cause de propos diffamatoires. Sous peine que je ne doive y répondre devant la justice.

Je lui ai ensuite proposé un droit de réponse parce que je trouvais beaucoup trop extrême cette réaction mais il m’a répondu que je ne me rendais pas bien compte de la gravité de la situation (c’est vrai que mon blog et moi, on a déjà coulé plein de restos et qu’on n’est pas étranger à ce qui se passe en Ukraine). Soit. Je pense qu’il était très très en colère de ce que j’avais écrit, pourtant c’était, selon moi, très correct (pour les curieux, n’hésitez pas à me demander si vous voulez lire pour juger du billet en votre âme et conscience). Après je ne juge pas cette colère, je me doute qu’un resto c’est un peu comme un bébé et ça rend la critique très très compliquée à supporter.

Le truc, c’est que c’était pas la bonne semaine pour moi étant donné que j’avais environ 1 mn par jour de temps libre : j’ai donc repassé le billet en brouillon en me disant que je rédigerais plus tard un autre billet pour vous expliquer comme je vois ma relation aux restaurants dont je parle ici.

En deux mots, si je vais manger quelque part et que c’est plus nul que bien  (selon mes critères subjectifs de déco, convivialité, service et bien sûr de cuisine), je n’en parle pas. J’estime que je suis peut-être tombée le mauvais jour et ça me semble un peu trop facile de dire les choses devant mon écran et pas face à face. Donc si j’ai publié sur La Burger Attitude, c’est que je pensais en avoir dit plus de bien que de mal (il y a aussi les restos des semaines où je suis un peu trop occupée, hein Diane ? Le poisson avocat pamplemousse délicieux du Centre Culinaire Contemporain ?)

Alors, certes, j’avais fait un edit à mon billet suite aux remarques de nombreuses personnes mais pour moi, j’étais encore dans les clous ou du moins dans « mes » clous. Et je regrette  le ton des mails que j’ai reçus. De mon côté, j’aurais été ouverte à un échange constructif et je pense que le droit de réponse était vraiment intéressant pour gérer l’e-réputation (oh le gros mot !) du lieu. De leur côté, ils estiment que je devrais être bien contente qu’ils aient eu la politesse de me laisser une chance avant de porter plainte (et peut-être qu’ils l’ont fait d’ailleurs !) et ils n’ont pas envisagé un seul instant répondre à mes propos diffamants (selon leurs propres mots).

Et maintenant ? Et bien, je continuerai à parler des endroits qui m’ont plu et peut-être que parfois j’éviterai de faire de l’humour débile (apparemment, ça a l’air vraiment crédible quand je parle de mafia). En attendant, on ne parlera plus de la Burger Attitude par ici, chapter closed. J’espère qu’ils ont d’autres chats à fouetter, moi oui, dans tous les cas. Avoir la burger attitude, visiblement c’est pas pour moi (lol du jeu de mot).

Et surtout, n’hésitez pas à me donner votre avis sur ce rapport qui pique un peu des restos au web et des gens du web aux restos, ça m’intéresse ! (edit du 04/05/14 : j’ai failli fermer les commentaire un peu fatiguée d’un rebondissement supplémentaire mais ce serait irrespectueux vis-à-vis de vous les aminches. Je rappelle simplement à ceux qui apprécient l’endroit – je ne doute pas du fait qu’ils soient nombreux – qu’ils ont le droit de s’exprimer ici… )

Pour aller plus loin : 

– un excellent (comme d’habitude) billet de Camille sur la photo au restau

« Madame Dansmacuizine ?

– oui ?

– franchement respect, vous êtes trop une badass. Pire que Rhoff et Booba !

– mais pas du tout !

– ben si quand même, « répondre devant la justice », c’est des gros mots ça.

– si tu prends ça comme ça, TOUS les mots de la justice sont des gros mots

– ben n’empêche, on allait vous lâcher mais on a changé d’avis, on vient même de monter un groupe Facebook pour vous soutenir !

– ah ouais ? Ça s’appelle comment ?

– « Des oranges pour Madame Dansmacuizine quand elle sera en prison » !

– ah oui, c’est top, merci beaucoup… »

Grains de sel

  1. Ca me semble hallucinant. Ton billet était plutôt positif mais les commentaires étaient massacrants! Ca me fait dire que ce restaurateur doit très mal accepté les critiques de ces clients! A mon avis il ne survivra pas une fois la mode burger passée! Et toi ça va? Tu vas oser faire un billet sur roadside burger? 😉

  2. Je ne me souviens plus mot pour mot de ton billet, mais rien ne m’avait choqué.
    C’est vrai que le risque avec les blogs, c’est que tout le monde donne un avis et que cela ne plaise pas… Mais TOUT LE MONDE a un avis et lorsque l’on ouvre un lieu, il faut s’attendre à ce qu’il ne fasse pas l’unanimité. C’est le jeu, malheureusement pour eux…
    Quant aux propos diffamatoires, si tel était ton cas, ça se saurait et ton blog n’aurait pas autant de bouteille 😉

  3. Wouhou, une action en justice pour une note sur un blog !!! Ils n’y vont pas de main morte !

    Je me souviens avoir lu ce bémol sur ce resto et je ne m’étais pas d’office dit « je ne mettrai jamais les pieds dans ce truc … », c’est plutôt ce genre de réaction qui me fait me dire ça …

    Depuis quand on a plus le droit de donner son avis sur le net ?

  4. Bizarre pour la question de « l’e-reputation » parce que ça les empêche pas de coller des commentaires classés « clients ravis » pas grillés du tout sur d’autres blogs qui parlent d’eux et qui ont formulé quelques petites critiques.

    Dans la plus pure lignée des restaurateurs rennais qui ne comprennent pas que si les restaurateurs rennais se connaissent, les éditeurs de contenus aussi.

  5. Pingback: Raz-de-marée de burgers sur Rennes ! | DansMaCuizine

  6. @Crazyfrenchguy (Laurent)

    Pour que tes propos soient diffamatoires, ils faudrait qu’ils soient faux. Après, je ne sais pas si il revient au resto de prouver au resto ou à toi de prouver qu’ils sont vrais. Je pense que c’est la première solution qui est la bonne.
    Dommage pour le propriétaire, sa réaction lui fera bien plus de mauvaise pub que ton article…

  7. T’as un bon avocat j’espère parce que là ça fout grave les miquettes 🙂 (il se touche un peu le mec là non ^^ )

  8. Non seulement le billet n’était pas négatif ou diffamatoire, mais il m’avait même donné envie d’essayer le lieu…
    Malheureusement impossible car nous sommes arrivés vers 21h30 fans une salle presque vide et avons été refusés « parce qu’on a cuit le nombre de pains cotrespondant à nos réservations… » par un garçon apathique et froid, ne nous invitant ni à revenir, ni à réserver pour une prochaine fois en nous donnant la carte.
    L’accueil et la restauration sont de beaux métiers qui méritent d’être faits avec passion et plaisir…

  9. Bonjour,
    Je suis de l’avis des autres (d’où mon grain de sel pas très utile) : j’avais envie de le tester (mais ils étaient fermés le jour où j’ai voulu y aller…) mais maintenant ils m’ont coupé l’appétit ! J’irai au Back to the 60’s juste à côté ou au Gourmet Vagabond à Hoche sans hésiter, en prenant soin de bien contourner cette adresse !
    Refuser un droit de réponse est une attitude vraiment stupide, contre productive et surtout anti-commerciale. Parce que si un resto est « comme un bébé » pour reprendre ton expression, c’est surtout un commerce et il faut faire avec !
    Sur ce bon appétit et belle journée !

  10. Rha ce poisson !

  11. Je suis contente que tu fasses ce billet. A la lecture de ton billet précédent sur ledit restaurant, aucune diffamation ne semblait poindre. Visiblement les gérants ont peu d’humour et ne connaissent visiblement pas le droit… Leur proposer un droit de réponse était une sacrée ouverture de ta part… Bref, tu as raison, inutile de leur consacrer plus de temps.

  12. Je viens faire ma curieuse, je n’ai pas pu lire le billet que tu avais écrit sur ce resto. Mais vu l’attitude qu’ils ont eu, ça ne donne vraiment pas envie d’y aller quoi…

  13. Il est arrivé exactement la même chose à une blogueuse nantaise récemment : http://girlsnnantes.wordpress.com/2014/03/04/dubrown-burger-cafe/
    Les restaurants de burgers se multiplient aussi à Nantes. Je pense que ces gérants sentent que la concurrence va être féroce et n’acceptent que les éloges. Je me demande s’ils n’ont pas choisi ce plat plus pour coller à la tendance que par amour de la cuisine. Des business men plus que des restaurateurs qui ne savent pas échanger sur la cuisine…

  14. Bonjour,

    Je me permets de réagir suite à ton post étant donnée que j’ai moi-même eu une expérience similaire sur mon blog (ô joie, ô bonheur). Je suis dépitée par ce genre de réactions excessives de la part du « critiqué » qui fait trop souvent l’amalgame entre un propos tançant et un propos diffamatoire…

    Perso, j’ai été littéralement sidérée des nombreux mails que j’ai reçu suite à la publication de l’article suivant, que je me refuse de supprimer : http://rennesdesbonsplans.com/jai-teste-pour-vous-lentree-des-artistes/

    A mon sens, les critiques négatives sont constructives, tant pour le restaurateur que pour le lecteur qui pourra se faire son propre avis en tenant compte de la diversité des opinions.

    Pourtant j’ai été écœurée par l’ampleur des événements et les menaces dont j’ai fait l’objet et quand bien même je pense que dire que l’on n’a pas aimé tel ou tel resto relève du « bon plan », je n’écris plus que sur mes adresses rennaises chouchoutes de peur d’essuyer un nouveau raz-de-marée ! Heureusement, le resto à l’origine de la polémique a fermé depuis…

    Bref, je partage ta déception et ton point de vue, je trouve ce genre de « micro événement » éprouvant dans la gestion du blog voire décourageant… M’enfin, c’est pourtant grâce à ce genre d’articles que nos lecteurs mesurent la sincérité de nos propos (qui n’engagent que nous…puisqu’il faut le rappeler sans cesse).

    Au plaisir de lire tes prochains billets gourmands, qu’ils soient positifs ou modérés, peu m’importe, c’est bien l’avis d’un tiers que je viens chercher sur ce blog 😉

  15. le kibou craint pas les avocats (surtout en salade)

    eh ben, il s’en passe des dangereuses chez vous! ah ah, des « propos diffamatoires », t’es une petite joueuse, les copains se marrent comme des cons en lisant ça. Je veux bien cotiser pour les oranges, republie le et change l’adresse du contact de ton blog vers les flics (nous on fait ça avec nos portables quand on veut nous menacer, on fait un renvoi d’appel chez loulou le démembreur, voilà, prends en de la graine) (pis si tu veux le menacer, maintenant, on peut tricoter des balles au point mousse, demande, on en a plein, on sait plus quoi en foutre, tu pourras lui en envoyer, c’est des bonnes menaces, des balles reçus par la poste) bon, pis des bises hein, c’est chiant les tracasseries du quotidien, surtout si tu as meme pas le temps d’appeler les copines pour leur raconter tous ces trucs chiants… 😉

  16. J’avais lu ton post, je voulais essayer ce resto mais finalement peut être pas… ils me mettraient peut être à la porte si je prends en photo mon assiette !
    Je compatit avec toi !

  17. Bonjour Stéphanie,

    Je trouve la réaction du restaurateur disproportionnée ! Le fait que tu parles de ce resto m’a donné envie de tester de me faire ma propre opinion. Sans ton blog je n’y aurais peut-être même prêter attention ! Donc au contraire en parler sur ton blog lui a fait de la pub (rien de diffamant), les gens sont grands et choississent tout seul d’y aller ou non !

    Bonne journée et bonne continuation !

  18. Je rebondis un peu tard sur ce message, mais nous aussi ça nous arrive souvent, mais attention jamais de supprimer un article mais de supprimer….des commentaires !!!

Laisser votre grain de sel

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*