La recette du bagel bahn-mi

Sandwich au boulettes de porc façon bahn mi

La recette du bagel bahn-mi

Ce sandwich façon bahn mi est mon chouchou de ces derniers mois et je l’ai fabriqué des tas de fois : les saveurs et les textures sont parfaites et il est franchement simple à préparer, même à l’avance. Ah ce goût, ce goût !

C’est grâce à Patrick que je suis tombée sur cette recette qu’il avait partagée sur Facebook et je l’en remercie donc sincèrement (dommage que je ne sache pas dire « merci » en vietnamien, ça lui aurait fait plaisir. Je sais dire « je t’aime » par contre si vous avez besoin. Dans ce cas précis, on va dire qu’avec Patrick, on s’entend bien mais que ce serait probablement un poil too much).

Comment faire un sandwich aux boulettes façon bahn mi ?

C’est facile, vous n’aurez besoin d’absolument aucune compétence technique en cuisine. Votre bonne volonté suffira amplement. Et si vraiment vous êtes nuls, persévérez et envoyez-moi un mail pour le SAV. Avec en titre « j’ai raté ta recette pourrie ».

Les crudités du banh-mi

Les ingrédients pour 4 sandwichs énormes (ou le double si vous mangez avec des gens à l’appétit tristement banal)

La salade de crudités

  • 2 carottes coupées en julienne
  • 1 petit radis noir coupé en juliennes
  • 2 cuillères à soupe de sucre
  • 3 cuillère à soupe de vinaigre de riz
  • 2 cuillères à café d’huile de sésame
  • sel

Boulettes de porc

  • 500g de porc haché
  • 2 cuillères à soupe de coriandre fraîche hachée
  • 1 oignon vert émincé
  • 3 gousses d’ail émincées
  • 1 cuillère à soupe de sauce poisson
  • 1 cuillère à café de sauce pimentée type Sriracha
  • 2  cuillères à café de sucre
  • 1 cuillère à café de maïzena
  • sel et poivre

La touche finale pour les sandwichs

  • mayonnaise
  • sauce pimentée type Sriracha
  • 1 baguette, coupée en 4 et légèrement toastée
  • 1 piment vert type japaleno émincé
  • coriandre fraîche

Pour la salade de crudités, il suffit donc de mélanger tous les ingrédients de la liste. Faites-le si possible au moins une heure avant le fabuleux moment de la dégustation pour que les crudités s’imprègnent de l’assaisonnement (elles vont également s’attendrir tout en restant bien croquantes).

Pour les boulettes, préchauffez le four à 200 degrés. Mélangez également tous les ingrédients, formez des boulettes de la taille d’une balle de golf, pas plus. Faites cuire vos boulettes sur une plaque pendant une vingtaine de minutes.

Ensuite, essayez de ne pas trop baver sur les aliments pendant l’étape finale : mélangez la mayonnaise à la sauce pimentée, agrémentez le pain de crudités, de boulettes, de sauce, de piment et de coriandre et régalez vous.

 

Vous n’aimez pas la coriandre ? C’est vraiment dommage mais faites-vous plaisir et remplacez-là par une autre herbe fraîche. Il parait que notre goût ou dégoût pour la coriandre serait génétique mais je pense quand même qu’on peut y aller petit à petit et finir par aimer ça…

Vous n’avez pas de baguette ? Alors là tout est possible et vous pouvez me faire confiance : bagel, tortillas de blé, pain à burger… C’est super bon à chaque fois (sur les photos, c’est un bagel de chez Bagelstein au sarrasin pour info).

Les boulettes du banh-mi

Ce qui va se passer, c’est que vous pourrez peut-être faire encore plus de sandwichs si vous devez couper les boulettes pour les adapter au pain (testé et approuvé dans un format « tacos »). S’il vous reste des boulettes, je vous encourage à les déguster en plat ou à les congeler. Ou à les offrir à quelqu’un que vous souhaitez séduire.

Pour le choix du porc, j’aime bien hacher du filet mais je dois avouer que si vous opter pour la chair à saucisse, le gras des boulettes s’équilibrera très bien avec la fraîcheur des crudités, des herbes et du piment.

Vous avez des critiques à formuler sur cette recette avant même de l’avoir testée ? Je suis méga prête à vous écouter et à vous retourner le cerveau, be my guest !

« Madame Dansmacuizine ?

— yes ?

— on pensait ne jamais vous revoir

— ben depuis le temps (10 ans quand même), tu devrais avoir l’habitude…

— ah oui mais là, ça sentait encore plus fort le sapin que d’habitude.

— jamais j’abandonnerai ! Tant qu’il y aura des sandwichs aux boulettes à défendre…

— ok, ok. C’est bon, on ne cherchait pas non plus à réveiller le monstre… »

Un grain de sel

  1. Beautiful freak, Madame DMCZ !

Laisser votre grain de sel

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*