Risotto blanc, cabillaud et croustillant de blé noir

Risotto blanc, cabillaud et croustillant de blé noir

Risotto blanc, cabillaud et croustillant de blé noirJe fais partie depuis le début du mois d’une sorte de concentré de talent de la blogosphère à qui Riso Gallo a proposé de relever un défi consistant à cuisiner un risotto pour les fêtes. Je ne suis pas parmi les premières à publier peut-être à cause de la fatigue physique et nerveuse causée par mon premier essai. La première version était dans le même esprit que celle présentée ici mais le tourteau remplaçait le cabillaud et je n’avais pas mis de parmesan pour conserver une idée de risotto bretonno-maritime. C’était très bon mais je n’ai pas assumé à 100% de tuer les tourteaux qui encore vivants un peu plus tôt essayaient de me parler (j’en suis sûre !) au retour du marché : j’ai été obligée d’appeler mon partenaire de vie à la rescousse pour commettre le meurtre à ma place! (j’aurais du les endormir au congélo ou téléphoner à SOS Cuisine de la mer) et aussi… Les décortiquer !

Je sais, je vous fais honte et mon partenaire de vie est votre héros… Et vous avez bien raison ! Donc, quand j’ai décidé que mon premier risotto n’était pas assez bien, j’ai aussi décidé qu’on ne repasserait pas par la case tourteau. Je me suis donc inspirée d’une recette faite quelques jours plus tôt avec du cabillaud que j’avais adorée*…

Pour deux personnes :

  • 120g de riz carnaroli Riso Gallo
  • 2 dos de cabillaud (qui garantissent que le poisson était assez gros et donc assez vieux pour s’être reproduit, c’est un poisson que je consomme peu personnellement même s’il est très bon)
  • 6 cl de cidre ( Atelier de la Pépie)
  • 60 cl de bouillon de légumes maison
  • 30g de parmesan (Balé)
  • 30g  beurre salé (Le P’tit Gallo)
  • 2 échalotes du jardin de mes parents
  • une galette de blé noir du bled d’à côté
  • un bouquet de cerfeuil et un bouquet de ciboulette de la gentille dame du marché
  • de l’huile d’olive (Casulli)

Quand vous aimez le risotto et êtes habitués à la cuisiner, je trouve assez monotone de décrire la façon de le cuisiner. Mais bon, quand même, je le fais, parait que c’est le principe du blog de cuisine ^^.

La veille : blanchir le  cerfeuil et la ciboulette quelques minutes. Mixer ensuite avec 2 càs d’huile d’olive et laisser macérer toute la nuit. Filtrer, goûter et assaisonner avant de commencer les cuissons.

Le jour même :

  • On préchauffe le four à 180 degrés.
  • On fait blondir les échalotes dans le beurre salé.
  • On ajoute le riz et on mélange bien pour l’enrober dans le mélange précédent.
  • On monte le feu et on ajoute le cidre, on mélange bien.
  • On ajoute une louche de bouillon de légumes, on mélange, quand le bouillon est absorbé, on ajoute à nouveau une louche et on continue jusqu’à ce que le riz soit cuit mais encore ferme sous la dent.
  • A mi-cuisson, on fait cuire le cabillaud au four avec sel et huile d’olive, 10 mn environ à 180 degrés. On découpe des étoiles dans la galette, on les badigeonne de beurre et on les met au four, en surveillant pour qu’elles soient croustillantes mais pas cramés.
  • On stoppe la cuisson, on ajoute beurre et parmesan, on mélange et on couvre.
  • On dresse le risotto, quelques gouttes d’huile aux herbes, le pavé de cabillaud et les étoiles de blé noir.

Voilà un risotto de fête délicieux ! Certes il ne « claque  » pas mais j’ai cuisiné avec amour de délicieux produits… Et ça me va bien comme ça (et puis l’étoile, quoi) ! Riso Gallo choisira sa recette préférée et les autres gagnants seront les recettes ayant reçu le plus de commentaires…

Passez une douce journée de fin du monde ! On se retrouve juste après ?

*une bidouille de recettes du dernier Saveurs qui était fort chouette

« Madame Dansmacuizine ?

– oui ?

– on ne comprend pas bien s’il faut vous laisser un commentaire ou si vous vous en fichez…

– ben tu fais comme tu veux (du moment que tu continues à venir me lire^^)

– alors on ne va pas en laisser

– peut-être une autre fois ?

– oui, voilà… »

Grains de sel

  1. Moi qui n’ai jamais cuisiné un risotto de ma vie (bien que récemment on m’en ait fait un au poulet très très bon), celui-là me dit carrément ! Il se pourrait qu’il soit au menu de notre 24 en tout petit comité, tiens… même s’il faudra prévoir du poisson pané et du riz nature pour les 3 lutins qui ne manqueront pas d’avoir du mal à aller se coucher.
    Allez, je partage 🙂 Bon Noël à toi, madame Dansmacuizine !!! (les Mayas z’ont dit que c’était un changement de cycle, pas la fin du monde ! Donc à bientôt, dans un monde nouveau… on en aurait bien besoin, non, monsieur le Lecteur ?

  2. Ah pis aussi, moi aussi j’ai tenté une fois les tourteaux, ben je recommencerai pas !

  3. Ca m’a l’air super bon ma foi

  4. Bien sur que je vais l’essayer celle-là !!! Je ne savais justement
    T pas quoi faire demain!!! Et bravo pour l’article dans le « Rennais »….. Bonne soirée

  5. Merci Yvane ! Bonne année 2013 !

Laisser votre grain de sel

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*