pâté hénaff gratin

Grands classiques bretons : le pâté Hénaff

pâté hénaff gratin

Dans les grands classiques bretons et que ça plaise ou non, il y a le pâté Hénaff. Le pâté du mataf. Je l’ai connu sur la table de mon enfance, en début de repas. Je crois bien que ma soeur aimait ça plus que moi mais probablement moins que mon père. Ensuite je n’en ai plus trop mangé pendant longtemps et maintenant j’en ai à peu près toujours dans mes placards grâce à mon partenaire de vie. Il est aussi responsable des cornichons dans le frigo et peut se montrer chafouin s’il n’y pas de pain.

Mais si vous l’entendiez chanter comme le génie d’Aladin, vous comprendriez qu’on peut lui pardonner des tas de trucs !

Épure Pâté Hénaff

Je lui avais même offert l’ouvrage dédié à ce fameux pâté Hénaff des Éditions de l’Épure, dont nous avions testé plusieurs recettes : les tomates farcies de Marie-Corentine (fameuses !) et puis aussi une quiche qui n’avait pas fait l’unanimité. C’était il y a 5 ans Oo (toi au fond, t’étais même pas né). D’ailleurs depuis, je ne suis toujours pas allée dans le Finistère manger du pâté avec de la mayo et des frites.

pâté Hénaff et gratin de chou

Pour le coup j’ai donc ressorti le fameux ouvrage et cuisiné un gratin de chou au pâté Hénaff. Je n’étais pas bien sûre de mon coup parce que je suis assez très nulle en gratins et que je craignais que ça ne ressemble à une sorte de clafoutis. Bref, je faisais pas la maligne en cuisinant.

Finalement, c’était très bien, je n’ai même pas raté le plat et tout le monde en a mangé. C’est mystérieux mais ça doit venir de la petite histoire de ce gratin, cuisiné à la base sur le Penduick de Tabarly : après avoir lu ça cette recette me semblait idéale ! (L’équipage a proposé cette recette au concours Pâté Hénaff organisé pour la traversée de la Transat Classique Lagassé 2008 ^^)

Les ingrédients

  •  1 chou vert (1 chou chinois pour moi)
  • 1 gros oignon
  • 15 cl de vin rouge (vin blanc pour moi)
  • 3 oeufs
  • 100g de crème fraîche
  • 1 boîte de pâté Hénaff (390g)
  • un peu de Comté fraîchement râpé

gratin de chou Hénaff

On émince le chou et on le fait précuire à l’eau bouillante salée 10 mn.

On fait revenir l’oignon ciselé dans un peu d’huile d’olive puis on ajoute 15 cl de vin qu’on laisse évaporer.

On ajoute le chou à la préparation, puis les 3 oeufs battus et les 100g de crème.

On sale, on poivre.

On ajoute hors du feu le pâté Hénaff détaillé en morceaux et on verse dans un plat à gratin.

On enfourne à 180 degrés pour 30 mn.

L’auteure de la recette recommande également, si on en a la possibilité, d’ajouter une petite béchamel sur le dessus, ce que j’ai fait avant d’y mettre un peu de Comté râpé.

Et vous, vous le dégustez comment le Pâté Hénaff ^^ ? Vrai classique ou  souvenir de camping ?

« Madame Dansmacuizine ?

– oui ?

– ça ne leur donnait pas la nausée de manger ça sur leur bateau ?

– ben c’est pas le principe des marins d’être hyper sensible de l’estomac…

– nous on s’imagine en train de tanguer sur une mer qui ferait le gros dos après avoir mangé trop de gratin raté…

– mais t’es un grand malade de faire des trucs comme ça (en plus le gratin était réussi) ! Tu ne peux pas imaginer des trucs chouettes ?

– aimez-nous comme on est et on tachera de faire pareil pour vous plutôt…

– bon, ok, fais comme tu veux… »

Grains de sel

  1. en burger: une demie boite, coupée dans le sens de l’épaisseur, entre deux galettes de Pleyben

  2. Haha c’est marrant ta recette tombe a pic! Le week end dernier avec le rat et des amis on disait que les gens qui n’étaient pas berçés au paté hénaff ben n’aimaient pas cela (enquête confirmée d’ailleurs). Ma soeur qui vit en afrique en a quelques boites dans chacuns de ses colis!

  3. Pareil que toi, il y a toujours au moins une boîte dans le placard! Et je le mange le plus simplement du monde, j’ouvre la boite, avec un couteau je coupe en 4 et hop, chaque quart fini dans le bec comme ca 🙂

  4. le kibou pue des cheveux

    ah mais là pour le coup je suis pas sure que ça me tente. franchement.M’enfin ici y’en a qui mangent ces saletés de fricadelles, ce potjevlesch (rah, la gelée ça me dégoute), et l’américain (je sais meme pas si ça se fait ailleurs, ça me dégoute aussi) bon, je vais fabriquer des pièges à copains (rempli de tous ces trucs sus cités) (ça va les attraper, pis les faire griller, je les enverrai à la poste à tous ces nutritionnistes qui aiment que le tofu et les fruits- mais pas en meme temps que les autres aliments-) (QUELS AUTRES aliments?)

  5. Je vis en Espagne depuis 30 ans et chaque année lors de mes vacances en Bretagne dans mon village natal d’Ille et Vilaine, je rapporte dans ma valise du paté Hénaff, le traditionnel, rilletes, pâté de campagne à la fleur de sel, mousse de canard, .. La valise pèse lourd mais c’est le cadeaux idéal pour mes amis espagnols, produit breton, pur breton, et en plus ils aiment ça. Et bien sûr je garde quelques boîtes pour moi.
    La semaine dernière sur une tranche de pain, sur les rillettes j’ai ajouté des câpres, et bien c’était déliceux, aujourd’hui mon repas du soir sera à nouveau pain, rilletes et câpres.

Laisser votre grain de sel

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*