Comment faire des gaufres liégoises ?

Gaufres liégoises épeautre et cannelle

Comment faire des gaufres liégoises ?

Il y a des recettes qui s’impriment dans un coin de mon cerveau malade et ne le quittent plus. Et souvent, elles viennent de chez Piment Oiseau. Quand j’ai eu envie de faire des gaufres liégoises au début du week-end, c’est sa photo qui m’est tout de suite venue à l’esprit et comme d’habitude, c’est sans regrets. Quand je vois les photos de laetitia, je sais que c’est ce que je peux avoir dans mon assiette (si je ne fais pas n’importe quoi)…

 
La version de ces photos est doublement inspirée : les quantités et la technique chez Piment Oiseau et les parfums sont ceux d’une gaufre dégustée sur le marché des Lices, à la Gaufrerie. Si vous ne connaissez pas, allez-y les yeux fermées et si vous connaissez, vous pouvez en ce moment-même (encore cette semaine) les soutenir sur Ulule. Et filez dès que possible goûter leurs gaufres, notamment la version au caramel au beurre salé !

Comment fait-on des gaufres liégoises épeautre et cannelle ?

C’est pas très compliqué et ça vaut carrément la légère peine que vous vous donnerez.

Les ingrédients pour une dizaine de gaufres

 

  • 200 g de farine d’épeautre
  • 1 oeuf : jaune séparé, blanc monté en neige
  • 8 g de levure de boulangerie fraîche (ou 3 g de sèche)
  • 80 g de beurre fondu
  • 10 cl de lait tiède
  • 30 g de vergeoise (ou de la cassonade)
  • 1 càc de cannelle
  • 80 g de sucre en grains

On mélange la levure avec le lait tiédi.

On mélange la vergeoise avec le jaune d’œuf, on y ajoute le beurre fondu, la farine et le mélange lait-levure.

On ajoute le blanc d’œuf monté en neige, aussi délicatement que nos outils et notre tempérament vous permettent de le faire.

On laisse lever jusqu’à ce que la pâte double de volume.

On dégaze rapidement (un coup de poing dans la pâte ou un mini tout de crochet du robot), on ajoute le sucre en grains et on est prêts à se faire plaisir.

Pour ça,  on  met un peu de pâte au centre de chaque moule du gaufrier et on surveille quelques minutes jusqu’à obtenir la coloration idoine.

On obtient des gaufres absolument irrésistibles. Loin bien loin de la version réalisée avec une sorte de pâte à crêpes. Parce que j’ai jamais trop compris qu’on essaie de faire des gaufres au goût de crêpes alors que les crêpes sont parfaites telles qu’elles. L’épeautre et la cannelle me rendent dingues… (Je veux dire, encore plus que je ne le suis).

Club des fans de gaufres, tu peux me compter parmi tes nouveaux membres !

« Madame Dansmacuizine ?

— oui ?

— c’est bien les gaufres mais si vous aimez tant les crêpes, pourquoi vous n’avez quasi aucune recette sur le blog ?

— mlekflnoiernvoienrvoejrpokvpùerjvùpoejr

— quoi ???

— (c’est parce que je suis nulle en crêpes)

— quoi ? On a rien entendu !

— C’EST PARCE QUE JE SUIS NULLE EN CREPES, VOILA, T’ES CONTENT ?!

Grains de sel

  1. miam miam ça me rappelle mon enfance….
    c’est n°1 le chef des gaufres ici (celles avec l’espèce de pâtes à crêpes mais qui plaisent bien à tout le monde, surtout quand je rentre hyper tard du boulot avec les 3 autres récupérés surexcités à la garderie et qu’il dit « j’ai préparé çà, ce soir on fait repas sucré »)
    je vais déposer discrètement cette recette sous son oreiller (il a perdu une dent cette semaine, ça peut faire office de cadeau de la petite souris non?)

  2. Mais pourquoi mes enfants ne cuisinent rien pour moi ?! Il est cool ce grand… Bon c’est sûr que cette recette se prête moins aux gaufres décidées en fin de journée mais, oui, il faut qu’il essaie !

  3. Hum, ça donne envie, il faut que je m’achète un appareil à gaufres 😉 ici on fait plein de crepes/galettes surtout

Laisser votre grain de sel

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*