La recette de la mozzarella in carrozza

Divin sandwich italien : la mozzarella in carrozza

En cuisine, il faut vraiment laisser parler son cœur. Quand j’ai appris l’existence de la mozzarella in carrozza, j’ai su qu’il fallait que je tente absolument cette petite chose toute simple.

Pas de grande nouveauté du côté de ce qui m’a motivée, je pense qu’on peut mettre en cause le côté réconfortant du fromage fondu sans hésiter. Je pratique peu la friture par flemme et parce que ce n’est pas ce qui me fait le plus rêver (même si je tuerais pour des frites parfaites), mais parfois il faut savoir sortir de sa zone de confort. Sauf que ma zone de confort, ce sont les trucs simples qui ne demandent aucune compétence particulière, sinon un peu de feeling et d’envie. Je suis la reine des petites patates, je suis une sorte de génie des sandwichs. Mais bref, on n’était pas là pour évoquer le syndrome de l’imposteur des blogueuses culinaires (oui, ça existe encore les blogueurs culinaires !)

La mozzarella in carrozza, c’est pas beaucoup d’ingrédients

Ingredients

  • 250 g de mozzarella égouttée
  • 8 tranches de pain de mie
  • 4 œufs
  • chapelure maison (sinon, disons qu’on oublie)
  • environ 100g de farine
  • un bain de friture
  • sel et poivre

Comment préparer la mozzarella in carrozza ?

  1. Faites chauffer un bain de friture
  2. Fabriquez 4 sandwichs de mozzarella, après l’avoir découpée en tranches. Pressez bien chaque sandwich, comme si vous vouliez les fermer
  3. Couper chaque sandwich en deux triangles
  4. Passez chaque triangle dans la farine, puis les œufs battus, puis encore la farine, puis encore les œufs, puis la chapelure
  5. Plonger les sandwiches dans le bain de friture : seulement la taille de votre friteuse/casserole/sauteuse, limitez le nombre de sandwiches pour ne pas faire refroidir l’huile
  6. Dorez les deux côtés de chaque sandwich, c’est très rapide, 2mn par côté environ
  7. Un petit passage sur du papier absorbant et on déguste bien chaud !

J’avoue que j’aimerais bien tenter la version pain de campagne un peu sec, puisque cette recette était destinée (comme beaucoup d’autres que j’adore, la panzanella par exemple)  à recycler du pain devenu sec. Il faudrait que je creuse, j’imagine qu’il faut trancher le pain finement pour que tout tienne fermer correctement, c’est d’ailleurs le petit challenge de cette recette : maintenir la mozzarella à l’intérieur !

A ma connaissance, il n’existe pas de personnes ayant goûté la mozzarella in carrozza sans trouvé ça divinement bon. Et même s’il s’agit de friture et de fromage fondu, j’imagine une dégustation parfaite en buvant un verre, un soir d’été sans canicule. En plus, on peut mettre la friteuse dehors pour peu qu’on ait la place pour le faire, et ça change tout. Déjà parce que ça ne sent pas le gras dans la maison et aussi, parce que c’est la vie de cuisiner dehors.

« Madame Dansmacuizine

— oui

—ce serait possible d’avoir des recettes qui ne font pas prendre 15 kilos à chaque bouchée ? Ou des trucs avec des légumes

—ah oui, par exemple je te donne la recette secrète et inimitable de mon velouté de butternut : tu coupes la butternut, tu enlèves la tige et les pépins, tu mets à cuire dans une casserole d’eau et quand c’est cuit tu mixes avec la peau, la quantité d’eau de cuisson qui te fait plaisir et un peu de crème, de beurre ou de crème d’avoine ou de cajou. Et tu sales et tu poivres. Voilà

— alors c’est pour ça ? Vous n’avez aucune recette un peu cool ou fun avec des légumes ? Vous voulez dire qu’on ne peut pas rendre les recettes de légumes sexy ?

— ah ben le velouté là, il est sexy à déguster en vrai, surtout si tu le pimpes avec des copeaux de fromage, ou des noisettes concassées ou de la poitrine grillé. Ou de fines lamelles de poisson que tu fais pocher dedans !

— et donc, pourquoi vous n’en faites pas des articles ?

— d’abord, j’en fais parfois des articles, même une tonne d’articles de recettes de soupe (avec des très jolies photos)

— et vous avez des trucs prévus pour bientôt ? On veut dire avec des légumes ?

— oui. Tout à fait. Plein

— un petit aperçu pour se mettre l’eau à la bouche ?

— attends, je dois filer là, mais je te mets ça au courrier, bisous, salut ! »

 

Laisser votre grain de sel

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*