pancakes du brunch

Quand rien n’est certain, tout est possible

Chaque dimanche sans publication, ma sœur fait peser sur mes épaules le poids énorme de la culpabilité.

Est-ce que si je publie cet article un mardi elle ne va pas même pas sans rendre compte car elle est partie vivre sa meilleure vie sur les routes de France ? C’est à peu près ça.

Dimanche, il s’est passé quelque chose de très mignon. J’avais invité ma cousine Anne pour le brunch et quand elle est arrivée, on a eu la surprise de voir que sans nous être consultées, nous avions toutes les deux mis une robe du même vert, elle à pois et moi à fleurs. C’était vraiment charmant.

Ce qu’on a mangé aussi était tout à fait charmant. Même les petits pancakes tout simples de la photo. Un yaourt grec, l’équivalent de farine, un oeuf et un soupçon de lait. Une cuillère à café de sucre et une grosse pincée de farine . On mélange au fouet et on fait chauffer la poêle à feu moyen. Vous connaissez la suite, on dépose des petites louches de pâte sur la poêle chaude et quand les bulles se forment à la surface, on retourne les pancakes pour terminer la cuisson.

Rigolus le plus charmant

Regardez-moi cette photo comme elle est joyeuse ! Au premier plan à droite, c’est moi dans les aventures Lego de Rigolus. Je ne sais pas à quel moment j’ai eu la chance d’intégrer ses forces armées, mais je m’en réjouis.

Sachez pourtant que tout n’est pas si rose pour moi : mon frère jumeau, qui avait aussi des petites jambes, est récemment mort décapité. Du coup, je suis maintenant seule pour gérer la réparation des véhicules, c’est une sale histoire. Et là sur la photo, je tente l’insecticide contre Killer Croc. J’essaie de vous tenir aux nouvelles, mais ne soyons pas trop ambitieux sur mon avenir.

fleurs d'oignon séchées

J’ai cueilli les fleurs d’oignon de mon jardin pour les faire sécher. Et en faire des infusions. Non, en vrai je veux plutôt les utiliser pour des mélanges d’épices maison. Et puis c’est bien joli.

Robe et soleilCe qui est joli aussi, c’est moi dans une robe. Rhoooo ça va, vous aussi vous êtes jolis dans vos robes, ne soyez pas jaloux comme ça.

Vous remarquerez que j’ai fait attention de ne pas vous montrer mes pieds. En toute honnêteté, ils sont loin d’être si difficiles à regarder, mais étant moi-même de la team « bof, nan, les pieds, je suis pas fan », je préfère faire attention pour vous aussi.

Pourtant, c’est débile de ne pas aimer les pieds. Les pieds nus, c’est quand même LE truc de vacances au bord de la mer, c’est la belle vie, la liberté !

Eh bah parfois, la liberté c’est moche, tordu et poilu. Voilà.

Petites recettes de brunch

Pour le brunch, j’ai fait une focaccia express (une évidence), de la feta rôtie (une évidence), une salade au melon vert, avocat, tomates cerises et poitrine fumée et des aubergines farcies. Pour la farce des aubergines, j’ai utilisé un reste de boulettes de bœuf et courgettes et c’était franchement bien. La courgettes hachée mélangée au bœuf donne un résultat ultra moelleux, presque déroutant si vous pensez que vous croquez dans une boulette réalisée uniquement à partir de viande de bœuf.

Ensuite, je n’ai plus trop de souvenirs à part que c’était le blues du dimanche soir et qu’il avait vraiment mis ses habits du dimanche pour venir me voir. J’avais pourtant décidé de dormir tôt, mais finalement, devant un blues si irrésistible, j’ai préféré me coucher plus tard pour bien profiter de sa présence. Et sans vouloir vous donner les détails croustillants de ma vie intime, je tiens quand même à dire qu’on a dormi ensemble, qu’on a eu trop chaud et que j’ai rêvé de guerre des gangs (c’est moins sympa que lorsque je rêve que je croise François Mitterand et que j’essaie de le saluer en imitant Giscard d’Estaing et que je rougis parce que mon imitation est extrêmement mauvaise).

Et après, c’était lundi.

Laisser votre grain de sel

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*