Comment faire du labne

Faire son labne maison (ça rend heureux)

Après la ricotta maison, une nouvelle recette de fromage frais dont vous pouvez tomber amoureux sans craindre de vous lasser de ses charmes. Ladies and gentlemen, le labne !

Vous vous souvenez de la recette de ricotta ? Celle qui est géniale parce que très simple et qui ne nécessite que du lait entier et de citron ? Bon ben là, on n’a besoin que de yaourt…

Pour mon tout premier essai, j’ai utilisé un yaourt bien gras, bio, qui sentait délicieusement bon (j’aime VRAIMENT beaucoup le yaourt nature). Je l’ai choisi principalement pour son format de 500g, d’habitude je suis plutôt fidèle au P’tit Gallo.

yaourt nature de jersiaise Gaborit

Le résultat ? Il a été largement à la hauteur de mes attentes, voire les a largement dépassées. A la dégustation de la tartine « test », un toast de pain au levain sponsorisé par Rocky, j’ai ressenti une certaine forme d’accomplissement.

Chacun ses ambitions : la cuisine me procure des tas de sensations d’accomplissement pour pas cher (par exempleécrire un livre, ça prend plus de temps que de faire du labne, surtout quand on n’a pas vraiment commencé).

Pour le coup, j’ai aromatisé ce labne avec de l’ail, du romarin et du citron. Que des trucs que je déteste.

Faire du labne, c’est simple, VRAIMENT simple

Les ingrédients pour un bol de labne

  • 500g de yaourt
  • 1 càc de sel
  • tout ce que vous aimez pour aromatiser

Niveau équipement, munissez-vous d’un saladier, d’une passoire et d’une compresse tissée ou quelque chose dans ce goût-là.

Technique de fabrication du labne

Directions

  1. On mélange le yaourt avec 1 càc de sel (sauf si vous voulez faire du labne sucré hein).
  2. On met la compresse sur la passoire, on y vide le yaourt.
  3. On referme la compresse et on y met un poids. Sur la photo, on voit que j’ai trouvé un truc en plastique qui avait l’air d’avoir été fabriqué pour que je puisse faire ça et que j’ai utilisé une conserve de Dakatine (toujours avoir une conserve de Dakatine sur soi, la sauce arachide peut régler plein de problèmes).
  4. On met ça au frais pour 12 heures.
  5. On démoule, on aromatise, on déguste

Labne maison juste démoulé

Voilà, c’est tout et c’est génial. C’est bon, c’est beau, c’est onctueux et ça se prête à toutes les fantaisies. Vous pouvez définitivement oublier le Boursin dans les rayons du supermarché, si ce n’était pas déjà fait grâce à la ricotta maison.

Si vous attendez plus que les 12 heures indiquées, vous aurez un labne plus ferme que vous pourrez même faire mariner en boulettes dans de l’huile d’olive. Est-ce que je compte tenter ça cette semaine ? Oui.

« Madame Dansmacuizine ?

— oui ?

— vous pensez vraiment qu’un lecteur, ne serait-ce qu’un seul, va arrêter d’acheter du Boursin grâce à ce blog ?

— oui

— mais… c’est très naïf !

— c’est pas vraiment de la naïveté, c’est… de l’optimisme ? La théorie du colibri, tout ça, tout ça… Et franchement, je ne me moque pas du monde avec la ricotta et le labne. Ou alors… toi, tu arrêtes le Boursin et c’est bon, le quota est respecté ?

— non mais nous on ne mange que des trucs avec des noms sympas donc le Boursin, on n’y touche pas

— ah ok. Je vais essayer de trouver des lecteurs qui ne choisissent pas leur nourriture en fonction des mots alors…« 

Laisser votre grain de sel

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*