salade de tomates

Mon incroyable salade de tomates

Vous voyez les parents qui disent que « c’est dingue, on leur achète des tas de jouets et ce qu’ils aiment le plus, c’est jouer avec des Tupperware » ? Eh bien cette salade de tomates est ma boîte Tupperware®. Vous n’allez pas être déçu.

Comment ma salade de tomates est devenue iconique (au moins)

Tout a commencé un soir de soleil (il y en a eu au moins deux cet été), où j’avais préparé le dîner avec Rigolus. Avec au menu, je vous le donne en mille, une salade de tomates (on devrait dire plus souvent « je vous le donne en mille », non ?)

Rigolus s’était régalé et j’en avais profité pour lui transmettre un de mes grands principes de vie, « tu vois, ce qui fait une bonne salade de tomates, ce sont les bons produits. » (Mon autre grand principe de vie, parce que, oui, j’en ai deux, c’est « si ça prend moins de deux minutes, fais-le tout de suite. »)

Les tomates, l’ingrédient indispensable d’une salade de tomates

Puis Rigolus part en colo, et en revient. Evidemment, on parle de ce qu’il y a mangé parce que mon sens des sujets prioritaires est d’une fiabilité extraordinaire. Il a notamment découvert qu’il aimait le pesto et comme j’aime bien ça aussi, c’est une bonne nouvelle. Et comme j’ai décidé d’éviter à tout prix d’utiliser ma bande passante pour des sujets qui ne le méritent pas, je ne vais pas chercher pourquoi le pesto de la maison n’avait eu le droit qu’à des regards dégoûtés.

huile d'olive Hirpus
Cette merveille !

Lors de ce débrief, Rigolus me dit aussi « ah et on a aussi fait ta super salade de tomates. » Ah oui ? C’est bizarre, parce que je n’ai pas de recette de super salade de tomates, j’assaisonne juste des tomates avec de la super huile d’olive et du sel. Et parfois du bon poivre, voire une pointe d’ail en poudre. Figurez-vous que c’est bien cette non recette dont Rigolus a vanté les mérites à ses monos, qui ont du halluciner devant un talent pareil. Ils l’ont réalisée dans sa version dépouillée, avec juste de l’huile d’olive et du sel. Rigolus a ajouté : « Je leur ai même montré ton blog  » et quelque part, tant mieux.

poivre salade de tomates
J’ai un très très beau poivrier

Et puis finalement, pourquoi ne pas mettre cette fabuleuse recette ici ? (Parce que oui, je me sers aussi de ce blog comme journal… au cas où vous pensiez que je n’étais mue que par mes talents de cuistot.) C’est ce que la salade de tomates d’hier soir m’a inspiré, car les cornues des andes de l’AMAP étaient merveilleuses (photos non contractuelles.)

Attention les yeux, ma recette de salade de tomates

Ingrédients

  • des tomates très bonnes et impérativement de saison, juste la quantité qu’il vous faut. Par exemple, 4 tomates pour 2 personnes. Et qui ne sortent pas du frigo !
  • de la très bonne huile d’olive (pour moi la Hirpus vendue par une Italienne au marché des Lices)
  • du sel, j’utilise systématiquement de l’Herbamare avec les tomates
  • du poivre juste moulu (du très bon, sinon pas de poivre)

Mode d'emploi

  1. On coupe les tomates en dés et surtout pas en rondelles, parce que c’est relou, même si ça fait joli
  2. On ajoute un généreux filet d’huile d’olive, on mélange et on goûte
  3. On ajoute du sel, on mélange et on goûte
  4. On ajoute un peu de poivre, on mélange et on goûte
  5. On ajoute, si on veut, un soupçon d’ail en poudre, on mélange et on goûte
  6. On mange la salade et on n’en laisse rien

Normalement, le jus de cette salade est une petite merveille. On peut choisir de le déguster au fur et à mesure ou alors le garder pour le boire à la fin (si on a dégusté la salade dans un bol. Avec une assiette, c’est pas super pour vos convives, vos vêtements et votre dignité.)

On peut aussi saucer à la fin et, alors là, je vous recommande de saucer avec un morceau de pain beurré. Parce que le beurre et la tomate vont divinement bien ensemble. Si vous n’avez jamais tenté une tartine beurrée nappée de bolognaise, vous avez encore de belles aventures gustatives devant vous !

« Madame Dansmacuizine !

— oui ?

— c’est incroyable cette recette de rentrée !

— c’est pas vraiment une recette de rentrée, c’est plutôt une recette souvenir de vacances

— c’est surtout pas vraiment une recette

— ha ben super ! Merci pour cette bonne énergie positive de rentrée

— de rien, merci à vous de nous apprendre à couper des tomates en cubes

— pfff, tu devrais essayer les tomates avec du pain beurré au lieu de jouer les rabat-joie

— vous, vous devriez vraiment rassembler vos meilleurs conseils dans un livre de développement personnel

— MAIS OUI !!! »

Grains de sel

  1. beaucoup de blabla pour pas grand chose !
    « « je vous le donne en mille », non ? » pas compris !

  2. Ce qui fait la qualité de la salade de tomates c’est avant tout celle des tomates.
    Même de saison, des tomates industrielles seront insipides.
    Dans ma campagne rennaise on trouve des tomates de variétés anciennes poussées à la ferme.
    C’est incomparable.
    Avec juste un filet d’huile d’olive, un peu de sel de guérande et de vinaigre de vin.

  3. On est d’accord ! Les cornues des andes de mon AMAP (et de ma campagne rennaise) sont vraiment merveilleuses !

  4. Beaucoup de blabla pour pas grand chose ? Haha oui c’est souvent le cas par ici 😉

Laisser votre grain de sel

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*