hot-dog blé noir

{Salsa Bretaña} : Hot-dog au blé noir et lait ribot, garniture « latino »

pains à hot-dog au blé noir

{ Salsa Bretaña, c’est toute la semaine à Rennes : du bon rhum à gagner par ici et des abonnements au Mensuel par là !}

Je ne sais pas si vous vous rappelez (enfin, bizarrement je me doute de la réponse), mais l’année dernière on n’était pas loin de la sortie de « Du net à l’assiette », un petit bouquin collaboratif de blogueuses qui présentaient chacune leur recette chouchou et une recette-déclinaison de son choix. Moi, étonnamment, j’avais choisi le burger, je suis une femme très mystérieuse et pleine de surprises ! Donc j’avais fait un burger au maquereau et au haddock, avec plein d’herbes, c’était chouette, très doudou-moelleux (je crois que cet adjectif est entré dans le dico l’année dernière mais c’est peut-être à vérifier)…

La recette du pain n’avait pas pu être casée dans le livre pour diverses raisons et je m’étais dit à l’époque que je vous la proposerais ici. Ensuite, le livre est sorti, la photo du burger ne correspondait pas à ce que j’avais obtenu à la maison au niveau de la couleur de la garniture et je trouvais ça dommage. Tandis que je boudais dans mon coin, j’ai peu à peu laissé tomber l’idée de vous donner la recette du pain, qui n’est certes pas l’invention du siècle mais qui fait tout de même bien plaisir. J’ai mis dedans mon meilleur ami le lait ribot (merci de ne pas appeler ça babeurre à l’intérieur des frontières bretonnes)(mettez Nantes dans les frontières ou pas, ça c’est pas mon problème), je pense bientôt le faire entrer dans ma routine beauté en en prenant des bains. (Routine beauté, j’ai piqué ça sur les blogs de fille, je fais du cross-over de rédactionnel !)

Pour une douzaine de pains à hot-dog :

  • 200g de farine de blé noir
  • 300g de farine de blé T55
  • 20g de levure fraîche
  • 300 ml de lait ribot
  • 50g de beurre salé
  • 1 càs de miel
  • un peu de sel

On émiette la levure dans un peu de lait ribot tiédi en ajoutant le miel, on laisse reposer 10 mn.

On mélange avec les autres ingrédients, on pétrit 5 mn, on obtient une pâte élastique, peu collante.

On fait lever pendant 1h30.

On pétrit à nouveau très rapidement et on façonne des pains à hot-dog.

On fait lever 1h.

On préchauffe le four à 180 degrés.

On dore au jaune d’oeuf et on cuit environ 20 mn.

On fait refroidir sur une grille.

hot-dog blé noirLa garniture ! (On est bien d’accord que ça ne devrait plus vraiment s’appeler un hot-dog mais tant pis)

Bon, ben là, vous faites comme d’habitude vous mettez ce que vous voulez dedans mais moi j’ai fait comme ça : j’ai fait dorer les pains ouverts en deux avec un peu de fromage (Comté), ensuite j’ai alterné tomates cerises et avocat (en essayant de me servir du Comté comme colle), ensuite dinde cuite façon carnitas (je me lèche les doigts rien que de l’écrire) et sauce pour qui veut mais c’est loin d’être indispensable. A la place, j’aime mieux ajouter des échalotes revenues dans du beurre salé… C’était plus facile à manger que je ne l’aurais cru et surtout délicieux, fondant et plein de saveurs ! Je suis fan de ce pain, fait et refait à maintes reprises : il a du caractère et fait un parfait camarade de burger pour le poisson, les saveurs douces ou un peu fruitées… En ce moment, je pense à faire quelque chose avec du foie gras ! (Ca fait plusieurs mois que je n’en ai pas mangé, c’est normal…)

« Madame Dansmacuizine ?

– oui ?

– ça ne vous dérange pas de filer des recettes avec un an de retard ?

– « Mieux vaut tard que jamais », hahahahahaha…

– ben ce n’est pas tellement vrai en fait, nous on en a plus rien à cirer de votre bouquin…

– (oh quelle surprise) la recette reste chouette quand même… On n’est pas obligé de voir ça par rapport au livre…

– fallait pas en parler alors ! C’est quand même pas compliqué… »

 

Grains de sel

  1. Oh là là ! mes papilles sont toutes émoustillées ! Merci de porter aux cimes blé noir et lait ribot 😉

  2. Life Partner BETrAv Testeur

    Comme disait Laurie, ou Lorie, ou Lory, mais pas Hugues Laurie, ou…. non bon, voilà la citation :
    « Des câlins, des bisous, et du Lait ribot, j’en veux tous les jours ».

  3. Ils ont l’air très moelleux et doivent avoir un bon petit goût…

  4. Il serait peut être pas content content le comté d’être utilisé comme colle!…enfin, comme c’est pour la bonne cause et pour un résultat sympa, on lui dira pas….

  5. Pingback: La recette du burger préféré des Français : Mon grand Bé | DansMaCuizineDansMaCuizine

Laisser votre grain de sel

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*